Protection de la faune en Afrique : Découvrez les nouvelles missions dans les parcs nationaux du Bénin et du Cameroun

Partez en Congé Solidaire® durant 2 à 3 semaines pour agir en faveur de la protection de la faune. Planète Urgence ouvre de nouvelles missions de suivi et de recensement d’animaux sauvages pour optimiser la gestion et la protection des parcs de la Pendjari au Bénin et de Campo Ma’an au Cameroun.

Contribuez  au suivi écologique au Bénin

Le Bénin accueille une faune importante du Nord au Sud du pays. Le  Parc National de la Pendjari, qui s’étend à l’extrême Nord-Ouest et la Vallée de la Sitatunga, située dans le sud, abritent tous deux une riche biodiversité reconnue au niveau international. Afin de conserver leur diversité biologique et de protéger  ces écosystèmes fragiles, des activités de suivi écologique  ont été mises en place avec Planète Urgence. Les données collectées grâce aux volontaires  vont permettre d’améliorer la gestion et l’aménagement des sites, mais aussi pour satisfaire les demandes d’informations et les recherches de la communauté scientifique.

Suivi écologique au Parc de la Pendjari (Bénin) - © Planète Urgence

Planète Urgence intervient dans ces zones à la demande des autorités locales en charge de leur gestion. Dans ce cadre, les volontaires  participent au suivi écologique dans le Parc National de la Pendjari ou  dans la Vallée de la Sitatunga en choisissant l’une des deux missions proposées.

Dans le Parc National de la Pendjari  le/la volontaire participera au recensement de la faune durant des séquences d’observation à bord du 4x4 du parc.  Il/elle sera notamment chargé-e de l’enregistrement de trois types de données : distances de fuite des antilopes, présence de carnivores, enregistrement et référencement des contacts de toutes les espèces.

Dans la Vallée de la Sitatunga : l’intervention du volontaire consiste à contribuer à l’inventaire ornithologique et à la constitution d’une base de photos qui permettront de mieux connaître la répartition et l’éthologie des populations d’oiseaux de la Réserve. Dans les prochains jours, deux premiers volontaires s’envoleront pour le sud du Bénin et participeront à cette mission de suivi des oiseaux et contribueront ainsi à la collecte de données, au traitement des photos, et à l’identification des oiseaux.

Engagez-vous pour la conservation de la faune au Cameroun

Suivi écologique au Parc de la Campo Ma'an (Cameroun) - © Planète Urgence

Le Parc National de Campo Ma'an, à l'extrême Sud Ouest du pays présente une richesse faunique et floristique remarquables. En effet, l'environnement typique du Bassin du Congo y favorise la présence d'espèces animales et végétales rares, telles que pangolin géant, éléphant, gorille, léopard... Campo Ma'an fait d'ailleurs partie des 13 aires protégées majeures du réseau mondial du WWF et est le seul habitat connu du Mandrill au Cameroun. 

Depuis mars 2013, Planète Urgence propose aux volontaires d'apporter leur appui aux équipes du parc. Au cœur de la forêt les volontaires sillonnent chaque jour des transects accompagnés d'écogardes pour recueillir les traces directes ou indirectes attestant de présences animales dans la zone. Ces données une fois collectées et traitées permettent au Parc de mettre en œuvre les mesures de conservation et de valorisation optimales malgré des effectifs et moyens trop limités.

Si vous souhaitez participer à une mission de protection de la biodiversité en Afrique, contactez Charlotte Dementhon ou Lucie Pendelièvre, Responsables de Programme Congé Solidaire, au 01 43 40 42 00.

 

Rédacteur : Lucie Pendelièvre, Maria Skvortsova

Source : Planète Urgence (France)

Date de publication : 28/11/2013

id :

md :

cpt :