France / Grèce / Maroc : Partez étudier et protéger la mer méditerranée

La plupart des volontaires de Planète Urgence s’envolent pour des destinations lointaines mais on peut aussi contribuer à la préservation de l’environnement en ne s’éloignant pas trop de la France !

La mer Méditerranée est menacée par la surpêche, la pollution, le bétonnage, le réchauffement et l’acidification des eaux et un tourisme de masse avec un quart des 900 millions de touristes mondiaux chaque année.  Cette mer fermée est cependant très riche et unique puisque plus d’une espèce sur quatre présentes dans le bassin n’existe qu’en Méditerranée !

Pour  préserver la richesse unique de la Méditerranée Planète Urgence lance ses premières missions Congé Solidaire en 2009 aux côtés de l'association ABC (antenne régionale de Planète Urgence à Six Fours les Plages)  pour contribuer à la collecte de données  portant sur l’état de santé du milieu marin.

Les premiers partenariats sont alors signés avec le Parc national de Port Cros à Porquerolles et deux associations,  MerTerre qui lutte contre la présence des macro-déchets immergés et le GECEM (groupe d'étude des cétacés en Méditerranée) pour le recensement des cétacés en Méditerranée. Ces missions ont permis  non seulement de recenser les espèces invasives (algue Caulerpa Taxifolia et algue Caulerpa Racemosa) et les espèces protégées (grandes nacres) dans la région du parc marin, mais également de suivre selon un protocole mis au point par ABC et l'association MerTerre le recensement et l'analyse annuelle des macro-déchets immergés dans les fonds accessibles en apnée par les volontaires (0 à 10 mètres). 

En 2014, la mission en faveur du Parc National de Port Cros permettra de poursuivre les études sur les macro-déchets immergés, le recensement des espèces invasives (Caulerpa) et protégées (grande nacre) ainsi que celui des mammifères marins.

Les volontaires seront logés sur trois bateaux amarrés dans le port de Porquerolles, dont l'un est mis à disposition par un ancien volontaire Rémi Lannier,  ancien  skipper. 

Parallèlement un autre voilier effectuera des missions  de juin à octobre entre les îles des Cyclades, puis Rhodes et Crète. Ces missions permettront de poursuivre les études sur les micro-plastiques flottants en méditerranée ainsi que les études de description naturaliste des paysages sous-marins et recensement des mammifères marins. Ces missions accueillent un maximum de 3 volontaires durant 10 jours, nécessiteront une aptitude de plongée de 0 à 30 mètres, et se feront sous la responsabilité d'un skipper, plongeur et scaphandrier professionnel Frank Jubelin.  

En 2014, 3 missions se dérouleront également avec ABC au Maroc dont une au printemps et deux en automne, sous la responsabilité du photographe naturaliste et ornithologue Gérard Schmitt au sein de la lagune de Oualidia (zone humide classée Ramsar) qui est un  lieu de passage des oiseaux migrateurs et site de reproduction des oiseaux limicoles. Le recensement et l'analyse des espèces se fait selon le protocole défini avec le GREPOM, une association créée par des universitaires marocains. Cette mission comporte également une activité d'étude de macro-déchets déposés annuellement par la mer dans des anses maritimes fermées.

Pour 2014 ces 14 missions devraient rassembler, comme en 2013, environ 40 volontaires. Si vous voulez être l’un d’eux, n’hésitez pas à nous contacter.

 

Rédacteur : Valérie Giordano, Maria Skvortsova

Source : Planète Urgence (France)

Date de publication : 27/02/2014

id :

md :

cpt :