Indonésie : Le projet de reforestation MADIMAP prend de l'ampleur

Après un premier semestre 2013 consacré à l’obtention des autorisations des autorités locales et à l’instauration des procédures et itinéraires techniques, le projet MADIMAP a réellement débuté au deuxième semestre 2013. A présent, les équipes de Planète Urgence et d’YML travaillent sur le reboisement des mangroves et sur la mise en place de l’aquaculture durable dans 3 villages du delta.

Depuis mi 2012, Planète Urgence travaille en partenariat avec l'association indonésienne Yayasan Mangrove Lestari (YML) à la mise en œuvre du projet MADIMAP (Mahakam Delta Integrated Management Program) dans la province de Kalimantan Est, sur l'île de Bornéo.

Ce projet a 3 objectifs principaux :

Après les sessions de sensibilisation et de formation dispensées aux populations locales, 120 000 palétuviers ont été plantés entre septembre 2013 et janvier 2014 sur 10 parcelles individuelles et 4 parcelles communautaires (soit plus de 46 hectares de bassins aquacoles actifs et inactifs reboisés et 8,5 hectares de berges de rivières). Ces plantations bénéficient à 56 familles.

Un contrôle des plants a été réalisé sur l'ensemble des parcelles, 1 mois, 3 mois, puis 6 mois après les activités de plantation. Ce suivi, a permis à Planète Urgence et YML d'atteindre des taux de survie compris entre 80% et 90% selon les parcelles.

L'identification des parcelles de plantation et la formation des groupes villageois débuteront dans les toutes prochaines semaines, pour que les premières plantations de la campagne 2014 soient réalisées à partir de juillet-août.

Appui au développement durable des populations locales et de l'aquaculture

Depuis octobre 2013, YML et Planète Urgence ont reboisé 2 bassins de démonstration d'aquaculture durable dans le village de Saliki. Le projet apporte un soutien financier et technique à la production de crevettes, de crabes et de poissons. Cela vise à démontrer les bénéfices de la polyculture et du reboisement des bassins sur la production et les revenus. Le propriétaire des bassins bénéficie d'une formation continue de la part des équipes.

Le projet MADIMAP a également permis la formation de 2 groupes communautaires et la création de 2 caisses de microcrédit. 31 microprojets ont déjà été financés.

Ces derniers portent sur le développement de la polyculture dans les bassins, la réparation de digues ou encore l'essor de la commercialisation du crabe et du poisson, le tout au bénéfice de 35 familles.

Dans le même temps :

Activités

Réalisations 2013

Objectif 2013

Réalisations 2014

Réalisations depuis
le début de projet

Nb d'arbres plantés

120 000

117 500

0

120 000

Nb de caisses de micro-crédit actives

2

2 à 4

0

2

Nb de micro-projets soutenus

27

30

4

31

Nb de bassins d'aquaculture actifs

2

1

0

2

Nb de réunions de sensiblisation

18

17

6

24

Nb de formations à latransformation des produits aquacoles

2

8

0

2

Paroles du terrain

"Grâce au microcrédit du projet MADIMAP, j'ai pu réparer mon bateau, et il était temps ! Les banques ne veulent pas nous prêter de l'argent. Pour nous, le bateau, c'est notre vie : on l'utilise pour pêcher, aller faire les courses, se déplacer, amener nos enfants a l'école… il n'y a pas de route dans le delta, par contre il y a des crocodiles, alors il vaut mieux avoir un bateau en bon état !"

Propos recueillis auprès de Pak Ardiansyah, Pulau Taduttan, Mars 2014

 

Rédacteur : Pauline Héritier-Laffargue

Source : Planète Urgence (France)

Date de publication : 09/04/2014

id :

md :

cpt :