Le Congé Solidaire® en 2013 : Les principales réalisations du programme

L’année 2013 a été marquée par l’actualité sécuritaire qui a bouleversé la planification des programmes de l’association en Afrique de l’Ouest. En réponse, les démarches de redéploiement entamées depuis plusieurs années se sont concrétisées par l’ouverture de nouveaux sites de missions, la création de 3 délégations en Asie et le lancement d’une prospection en Amérique latine. Aujourd’hui, l’association est présente dans 23 pays (ou sites d’intervention) et soutient 370 projets portés par 230 partenaires locaux !

Une année riche en évènements 

La situation au Mali et dans la sous région, ainsi que les nombreuses échéances électorales de l’année, ont provoqué la suspension de certains sites de mission et l’annulation d’une centaine de départs de volontaires.

L’intervention française au Mali le 11 janvier 2013 a été le premier fait marquant de l’année. Cet évènement considérable a fortement impacté la planification des missions sur l’ensemble de la région avec la suspension de plusieurs sites d’intervention et le désengagement d’entreprises partenaires et de volontaires. Les projets phares d’appui éducatif et de suivi écologique au Nord du Bénin et du Cameroun ont connu dés lors une forte désaffection (55 départs sur ces 2 programmes contre 228 l’année dernière). Si les missions ont repris peu à peu au second semestre, les régulières actualités liées à la situation des otages ont contribué à maintenir un climat anxiogène toute l’année. Ainsi, 164 départs ont eu lieu en 2013 en Afrique de l’Ouest/Centrale contre 323 en 2012, soit une baisse d’activité de 50%.

L’actualité politique et électorale a également été particulièrement chargée tout au long de l’année (élections au Cameroun, au Cambodge, au Kenya, au Népal, à Madagascar, au Togo et au Zimbabwe). Un système de veille renforcée a été mis en place sur l’ensemble de ces pays et les projets ont été suspendus au Kenya, Népal et Togo. C’est cependant surtout à Madagascar que la situation a été compliquée, compte tenu des incertitudes répétées autour du processus électoral. Les premières contestations sont ainsi apparues début mai au moment de la publication de la liste des candidats et se sont poursuivies jusqu’au scrutin qui s’est finalement tenu fin décembre. Au total, 35 volontaires auront annulés leur mission à Madagascar en 2013.

L’actualité sécurité a ainsi constitué un fil rouge de l’année, durant laquelle la suspension ou le maintien des missions s’est décidé en coordination avec le Centre de Crise du MAEE, notre Cabinet de Sécurité externe et nos réseaux sur le terrain (ambassades, autorités locales, agences onusiennes, ONG internationales, personnes ressources…).

Redéploiements, réalisations et perspectives

Les équipes ont donc été mobilisées tout au long de l’année pour réagir à ces points de tensions et accélérer la réorientation des programmes vers d’autres territoires. Si le nombre de départ en mission aura connu une baisse notable cette année (-18%), le nombre de projets et de partenaires soutenus sont en nette augmentation (respectivement de 22% et 39%) et constituent la base nécessaire du rebond attendu en 2014.

La création d’un Desk Asie est le principal fait marquant du redéploiement géographique de l’association, avec l’ouverture de 3 délégations au Cambodge, en Inde, et au Népal, et l’organisation de missions exploratoires en Birmanie et en Indonésie. L’association compte dorénavant une cinquantaine de partenaire et une centaine de projets dans la région. En parallèle, des démarches de prospection ont été initiées au Pérou et en Equateur à partir de fin septembre et ont abouti à de premières fiches projets. Une prospection thématique ciblée sur la protection de la biodiversité et l’appui socio-éducatif, principaux domaines d’intervention touchés par la situation en Afrique de l’Ouest/Centrale, a également permis la mise en pace d’une dizaine de nouveaux projets porteurs d’avenir.

Enfin, les partenariats avec des Institutions ou ONG internationales se sont renforcés à travers par exemple des collaborations avec Le Relais au Burkina et l’Organisation Internationale de la Francophonie au Rwanda. Des projets similaires sont en cours de finalisation avec la Fondation des Alliances Françaises, Médecin du Monde et ACTED… Si le cœur cible du Congé Solidaire® reste le secteur de l’informel et les populations vulnérables, ces partenariats stratégiques permettent à l’association de travailler davantage en réseau et témoignent de la reconnaissance grandissante de Planète Urgence dans le paysage de la solidarité internationale.

Malgré une année et un contexte difficile, l’intervention du Congé Solidaire® n’a jamais été aussi vaste et diversifiée : 23 pays (ou sites) d’intervention, 230 partenaires locaux et 370 projets soutenus… l’offre de mission permet d’accueillir aujourd’hui jusqu’à 1500 volontaires ! Par ailleurs, ces actions se sont accompagnées d’un souci permanent de maintenir et d’améliorer nos process qualité : la mise en place des Desks géographiques et de Feuilles de routes dédiées, la création d’outils de communication et de suivi en anglais et en espagnol, la nouvelle édition du rapport d’impact et le lancement d’une Lettre CS destinée aux anciens volontaires en sont les principaux faits marquants, qu’il faudra renforcer et pérenniser en 2014.

Les grands enjeux de l’année seront également la mise en place d’une Préparation Au Départ en anglais pour élargir l’horizon des volontaires et mieux répondre aux attentes de nos partenaires anglophones, ainsi que le lancement de projets innovants, à l’image d’un partenariat avec la Fondation FACE sur la mise en place d’un Congé Solidaire® comme outil de remobilisation des séniors en recherche d’emploi.

Je termine en remerciant pour leur implication et leur détermination les 27 permanents de l’équipe : bénévoles, stagiaires et salariés au siège et sur le terrain. Le taux de satisfaction des volontaires au retour de mission (94%) qui n’a jamais été aussi élevé depuis la création de l’association témoigne de la qualité de leur travail.

Je remercie également nos partenaires et l’ensemble des volontaires qui ont œuvré au développement des projets en 2013.

Le soutien aux acteurs locaux

166 projets ont été soutenus cette année  grâce à l'intervention de 481 volontaires (dont 54% soutenus par leur employeur) lors de 276 missions dans les trois domaines d’intervention du Congé Solidaire®.

  • 185 missions ont concerné le renforcement de capacités des adultes au travers d’actions de formation et de conseil à destination d’acteurs locaux du développement (associations, coopératives, groupements, etc.). de prêt de 2000 personnes n’ayant pas accès localement à la formation professionnelle ont ainsi bénéficié de l’apport de nouvelles pratiques et savoir-faire de 222 volontaires.

 

  • 54 missions d’animation socio-éducative ont été conduites par 117 volontaires et ont bénéficié à 1250 enfants en difficulté au sein de 17 écoles rurales ou d’espaces éducatifs de quartiers défavorisés. Ces interventions, construites avec une équipe pédagogique locale, ont concerné l’apprentissage du français, langue officielle et langue d’enseignement au Bénin, au Cameroun et à Madagascar, mais peu maîtrisée par les enfants.

 

  • 142 volontaires se sont succédés lors de 37 missions de protection de la biodiversité et ont apporté un soutien précieux à quatre parcs nationaux au Bénin, au Cameroun et au Zimbabwe ainsi qu’à cinq associations et centres de recherches en Argentine, au Bénin, en France (Métropole et Guadeloupe) et au Maroc. Ce travail de collecte de données a permis aux équipes scientifiques dont les moyens logistiques et financiers sont limités, de mener plus efficacement leur projet d’étude et de préservation de la biodiversité.

 

Rédacteur : Louis Barda

Source : Planète Urgence (France)

Date de publication : 16/04/2014

id :

md :

cpt :