Népal : Échanges avec Perle Vincent, déléguée nationale

Les conséquences post-séisme au Népal

Planète Urgence : Depuis que tu es rentrée au Népal dans quelles conditions as-tu repris tes missions ?

Perle Vincent : Je dirais que j'ai repris ma mission avec Planète Urgencedans des conditions plutôt normales. J'ai réintégré mon bureau et retrouvé "mes collègues" de l’association partenaire Planète Enfants; chez lesquels je sous-loue une pièce. Si ce n'est les répliques qui déclenchent l'alarme encore parfois, la vie au bureau suit son cours. 

Mes tâches quotidiennes ont légèrement changé (je suis toujours le Congé Solidaire en Inde du Nord) puisque je fais depuis mon retour une évaluation de nos 26 partenaires au Népal (la condition de leur bureau; de leur staff, de leurs bénéficiaires, de leurs propres partenaires locaux, etc.). Je vois également avec eux leurs actions dans l'urgence et le post urgence, ainsi que leur(s) projet(s) future(s) découlant(s) plus ou moins directement des suites du tremblement de terre. Le Congé Solidaire est en suspens jusqu'en septembre, suite à une décision du siège, mais tous les partenaires qui nous avaient fait des demandes avant le tremblement de terre sont toujours intéressés par les missions. De potentielles nouvelles demandes m'ont été formulé également.

Planète Urgence : Vis à vis des partenaires locaux, comment tes missions se déroulent-elles avec eux et quelles sont leurs attentes principales pour le futur ?

Perle Vincent : Concernant des demandes pour des financements auprès de Planète Urgence, plusieurs pistes se dégagent mais certaines sont loin d'être concrétisées.

Concernant des demandes directement à imputer aux tremblements de terre :

Concernant des demandes qui sont des conséquences moins direct des tremblements de terre:

Planète Urgence : Quelles sont les prochaines étapes de ton action ?

Perle Vincent : Je poursuis à l'heure actuelle l'évaluation de nos partenaires; certains sont très occupés et je n'ai pas encore eu l'occasion de les rencontrer. La plupart de ceux déjà rencontrés n'ont pas encore tous des projets clairement structuré.

Aujourd'hui nos partenaires savent que Planète Urgence peut être potentiellement un financeur, ce qui les motive à penser à des demandes de fonds. Je pense que d'ici fin juillet nous aurons une vision claire des demandes de nos partenaires.

 

Source : Planète Urgence (France)

Date de publication : 29/06/2015

id :

md :

cpt :