Gérard, bénévole et volontaire de longue date

Apporter aux autres à son échelle, c'est ce qui a donné envie à Gérard, informaticien à la retraite, de partir en Congé Solidaire®, et d'apporter son aide bénévole au siège de l'association à Paris.

Un engagement qui dure depuis 12 ans

C'est en 2005 que Gérard part pour la première fois en mission de Congé Solidaire® avec Planète Urgence, au Mali. Depuis, il y est retourné deux fois, et une fois à Madagascar, dans le cadre de missions de pilotage et montage de projets, et de conception de bases de données.

Novembre 2016 : destination Madagascar

Sa dernière mission s'est déroulée en novembre 2016 au sein d'une ONG locale de Morondava, à l'ouest de Madagascar. Elle consistait à former cinq personnes au pilotage de leurs projets, centrés essentiellement sur la préservation de la mangrove et son impact socio-économique sur les femmes. "J'ai été ravi de travailler avec des personnes assidues et intéressées, conscientes de leurs besoins et prêtes à apprendre. Les stagiaires étaient très motivés et réceptifs et ça a été un plaisir d'échanger avec eux. De plus, leur niveau de compétences initial était suffisant pour que nous puissions mener à bien la mission, ensemble".

Ainsi, les objectifs de son Congé Solidaire® ont bien été atteints, même s'il reste encore beaucoup à apporter. "Le plus important, c'est de donner l'envie d'entreprendre aux personnes que l'on forme. Le but de notre mission est aussi de transmettre l'esprit d'initiative à ces jeunes en les encourageant à être pilotes plutôt que suiveurs, afin qu'ils soient autonomes"

Transmettre l'envie d'entreprendre

Selon Gérard, il existe peu de personnes, sur place, qui sont prêtes à donner de leur temps pour entreprendre et s'engager pour leur localité, à leur échelle. Notre volontaire se souvient tout particulièrement d'un malgache qui, sans instruction ni diplôme, est malgré tout parvenu à développer un complexe où chacun peut venir travailler et apprendre un métier :"Cet entrepreneur a su privilégier la formation technique des jeunes dans sa localité, et leur offrir un réel environnement d'épanouissement socio-économique. Les bénéfices issus du travail des hommes et des femmes ont permis la construction d'une école, puis d'un jardin communautaire. Ce malgache fait partie des personnes que j'admire vraiment, et que j'ai eu la chance de rencontrer grâce à mon engagement".

Un véritable don de soi

Pour conclure, Gérard n'a que quelques conseils à donner. "Oubliez tout ce que vous savez et apprenez. Prenez les besoins locaux en compte et oubliez votre position de formateur, échangez et comprenez l'autre. Le Congé Solidaire®, c'est le moyen d'échanger quelques compétences contre beaucoup de reconnaissance. Je suis certain que l'on reçoit plus qu'on donne".

 

Source : Planète Urgence (France)

Date de publication : 01/02/2017

id :

md :

cpt :