Article publié dans Le Journal du Centre (France)

Grand-mère et petit-fils réunis pour la bonne cause à la Course des Héros

Roméo accompagnera sa grand-mère, Martine , à la Course des Héros du dimanche 18 juin, au parc de Saint-Cloud, à Paris.

C’est une belle histoire qui commence il y a quatre ans, lorsque Martine part en congé solidaire au Bénin. Elle qui n’est ni institutrice, ni humanitaire va passer deux semaines à faire du soutien scolaire auprès d’enfants.

Ce voyage, elle le réalise avec l’association Planète Urgence, qui intervient principalement en Afrique et en Asie, et qui œuvre à donner de l’autonomie aux gens qui en ont besoin : « Tout se fait en lien avec les associations locales, ce sont elles qui définissent les besoins de la population auprès de l’association », précise cette guichetière à La Poste de Clamecy et d’Entrains-sur-Nohain.

« Chacun d’entre nous a la possibilité de le faire »

En revenant, elle devient ambassadrice de l’association pour la région elle la représente lors d’événements, présente son projet et son fonctionnement.

Mais surtout, chaque été depuis qu’elle est revenue du Bénin, elle participe à la Course des Héros, qui permet à chacun de récolter des dons pour l’association de son choix.

Et pour preuve : elle a fait des émules au sein même de sa famille, car cette année, son petit-fils, Roméo courra 6 km à ses côtés lors de l’épreuve parisienne qui aura lieu le 18 juin. Enfin, « je ne m’entraîne pas spécialement pour ça, ce n’est pas une compétition, on peut même marcher si on veut », précise le jeune homme qui sera, dimanche 18 juin, le plus jeune représentant de l’association Planète Urgence.

D’ailleurs, lui aussi tente de rallier du monde à la cause, il en parle autour de lui, dans son collège.

Car avant son voyage au Bénin, Martine était allée présenter son projet aux écoliers de Clamecy puis est revenue parler de son action après son congé solidaire. « Si mamie n’avait pas fait partie de Planète Urgence, je n’aurais pas participé, je n’aurais pas connu ça », précise le collégien, qui suit les actions de sa grand-mère depuis 2012.

L’important c’est de participer

L’année dernière, ils étaient près de quatre mille personnes à courir pour environ deux cents causes différentes. Chacun d’entre eux doit rassembler un minimum de 250 € pour pouvoir participer à la course, mais s’il ne parvient pas à cette somme, les dons seront quand même reversés.

Les collectes se déroulent principalement en ligne et tout est reversé directement à l’association. Roméo en est, pour l’instant, à 260 €, Martine, elle, a récolté 240 € qui seront tous reversés à l’association.

 

Rédacteur : Myriam Déborde

Source : Le Journal du Centre (France)

Date de publication : 03/05/2017

id :

md :

cpt :