Article publié dans Ouest-France (France)

Ouest France : Prix de l’Entrepreneur. Connexing offre une téléphonie responsable

Des téléphones en seconde vie mais avec un vrai service éco-responsable. Connexing a séduit Hôpitaux de Paris comme RATP ou Accor depuis Nantes. Et va s’étendre en Europe. La société participe au prix de l’Entrepreneur de l’année EY-L’Express pour la région Ouest.

Un vrai sens du commerce

110 000 téléphones. Une belle flotte qui appartient aux Hôpitaux de Paris. Qu’il faut avoir à l’œil pour ne pas voir les coûts s’envoler si le service qui va avec ne suit pas. C’est l’affaire de Connexing, société de 28 collaborateurs nichée dans un joli immeuble « stylelife », le tout en zone franche urbaine de Nantes. Tout un symbole pour l’entreprise d’Yves Le Gohebel.

Ce breton de la Trinité-sur-Mer, a créé Connexing avant la quarantaine, en 2009. « J’avais eu une longue expérience de commercial dans des groupes comme Alcatel, Ericson et Siemens. » Avec sa formation de DUT à la base, ses années passées au cœur des systèmes de téléphonie le dotent d’une forte expertise. C’est son premier poste en manager chez un grossiste de la télécommunication qui va lui donner l’idée de Connexing. Acheter du matériel, le reconditionner comme le dirigeant le souhaite chez des sous-traitants et proposer ainsi un service de qualité abordable. « J’agis un peu comme le Leclerc de la téléphonie en entreprise. »

Une démarche sociétale très forte

Cerise sur le gâteau : le matériel écorecyclé s’accompagne d’une garantie de 18 mois et d’une vraie démarche RSE, responsabilité sociétale des entreprises, avec le label Lucie. « J’ai créé mon entreprise durant la crise. Être dans une mouvance sociétale n’est pas qu’une posture, c’est un vrai acte de gestion au quotidien. » Et tout le monde s’y retrouve. Les clients qui bénéficient de matériel révisé au top et moins cher, qu’ils peuvent inscrire dans leurs propres démarches RSE. Les Hôpitaux de Paris ont d’ailleurs resigné pour 4 ans. Les autres clients Accor, Axa, L’Oréal, Castorama ou la RATP sont aussi fidèles. Comme les 3 500 clients, plutôt des grands comptes.

Les 28 collaborateurs bénéficient aussi de ses engagements « green ». Actuellement une salariée participe à une mission humanitaire avec Planète urgence au Kenya, payée par Connexing, mais sur le temps de ses congés.
Toujours avec Planète urgence, 70 000 arbres ont été plantés au Mali depuis la création de la Société. Récemment, les salariés ont souhaité aider SOS villages d’enfant à Sainte-Luce-sur-Loire : une heure de soutien scolaire est offerte à chaque 1 500 € de commandes.

Un développement digital et européen

Connexing connaît une vraie croissance régulière qui le conduit à un chiffre d’affaires de 9,5 millions d’euros entre France et Benelux. Le tout sur fonds propres. Pas eu besoin de fonds d’investissement à ce jour. Une petite équipe de 3 personnes à Milan lui offre une base pour exploiter Espagne, Italie et Allemagne en franchise.

Yves Le Gohebel sait aussi s’entourer pour grandir. Après un MBA passé à Audencia, il bénéficie d’un consultant management qui l’aide sur la réflexion européenne et la vente multicanale. « J’avais naïvement pensé qu’un site d’e-commerce viendrait compléter mes services. Ce canal de ventes est un vrai métier et je suis en train de le repenser entièrement. » Tout comme la téléphonie d’entreprise dédiée à des Smartphones, autre nouvel axe de développement.

 

Rédacteur : Élisabeth Bureau

Source : Ouest-France (France)

Date de publication : 15/09/2015