Témoignages et rapports de volontaires

Au retour de leur mission de Congé Solidaire, tous les volontaires remplissent un rapport de mission.Un indice de satisfaction des volontaires1 de 4,7/5 en 2016.

Gabrielle est partie en Inde (Jaipur)
du 11/11/2017 au 26/11/2017 sur le projet n°2221 (Vidéo)

L'absence d'un quelconque souci logistique et un accueil chaleureux m'ont permis d'emblée de plonger dans ma mission .Dès le soir de mon arrivée ,premier briefing autour d'un repas.La dynamique était lancée .
Même si j'ai essentiellement évolué dans la cellule communication , j'ai croisé beaucoup de gens travaillant dans la fondation et l'entreprise ( Jaipur Rugs Fondation est adossée à Jaipur Rugs business ) . Toujours beaucoup de sourires et de bienveillance .La plupart des salariés ont entre 25 et 30 ans . Beaucoup de dynamisme . Entraînée dans ce rythme , ma disponibilité à été totale , regrettant même certains moments de pause !!! Lorsque j'ai eu un jour de congé forcé en raison de l'absence du monteur pour raisons familiales et de la traductrice des ITW pour raisons de santé , j'ai presque eu du mal à aller faire du tourisme à Jaipur . Je me suis vraiment rendue compte que je n'étais pas venue pour ça .
Tout ce contexte m'a permis de vivre avec bonne humeur les changements de dernière minute ainsi que certaines limites de mon intervention ( difficile d'approfondir le questionnement des personnes interwievées en langue locale .... ou encore de vaincre la timidité des tisseuses dans les villages ) . Et puis dans cette joyeuse ambiance , passer de journaliste à communicante m' a amusée. Les outils de fabrication étant les mêmes , nous sommes parvenus tous ensemble à nos 4´30 de vidéo . Mission accomplie !
.

Nathalia est partie à  Madagascar (Sahambavy, Au Sud-est D’antananarivo.)
du 11/11/2017 au 26/11/2017 sur le projet n°1148 (Education)

Le 1er jour, les enfants restaient debout quand nous avons commencé les activités. C'est parce qu’on ne leur avait pas dit de s'assoir...

On avait apporté des gommettes (des grandes formes géométriques de toutes les couleur pour illustrer le travail sur les couleurs). Quand on les a distribuées, on les a posé sur la table en leur disant que c'était pour décorer leurs cahiers...il y eu un moment de flottement...les enfants ne savaient pas quoi en faire, ils ne savaient pas que ça se décollait, nous avons mis un certain temps à réaliser que nous devions leur faire une démo. Et donc ensuite, ils ont tout décollé pour le coller dans leur cahier y compris les pourtours formant les contours de chaque forme.

L'atelier peinture a eu un gros succès. Certains aimaient tellement le geste de poser de la couleur sur leur masque (des assiettes en carton avec 3 trous pour les yeux et le nez) qu'ils ont superposé des couches énormes, le masque était au final tout noir et nous avons cru que ça ne sècherait jamais.

Il aurait été utile de se mettre en contact au préalable avec l'animatrice du CLEF afin de connaitre ses attentes et savoir si les enfants ont besoin de travailler certains sujets en particulier afin d'axer notre préparation (ex : choix des thématiques) mais ce n'est pas possible car elle n'a pas Internet.

J'ai été très touchée par le travail de l'animatrice du CLEF, elle est très déterminée dans l'intérêt des enfants et à une volonté de se perfectionner en français qui force le respect.

La directrice du Collège est venue également le dernier jour nous remercier.

On reçoit beaucoup de témoignages de reconnaissance pour ce que l'on fait, je ne m'y attendais pas du tout.

C'est une magnifique aventure humaine riche en rencontres, en partage, en échanges et en émotions. Le dernier jour est triste, des enfants sont peinés....nous aussi. Il faut expliquer que notre famille nous attend en France et que l'on doit les retrouver.

Quelle expérience inoubliable...je me sens très chanceuse d'avoir pu réaliser ce projet grâce à PU et grâce à mon entreprise...je n'aurais pas osé sauter le pas toute seule.

Pauline est partie à  Madagascar (Sahambavy, Au Sud-est D’antananarivo.)
du 11/11/2017 au 26/11/2017 sur le projet n°1148 (Education)

Ces 15 jours au CLEF de Sahambavy se sont déroulés sans aucune ombre.
Les conditions de vie et de travail étaient parfaites.
L'animatrice du CLEF a été d'une aide précieuse pendant les deux semaines, l'animation à trois s'est très bien passée. Nous n'avons pas hésité à lui demander son avis concernant les activités choisies. J'ai été beaucoup émue par son engagement et sa volonté d'apprendre pour mieux répondre aux attentes et aux besoins des adhérents du CLEF. Elle est très disponible et à l'écoute.
Les enfants sont exceptionnels, leur énergie, leurs sourires et leur bonne humeur inébranlable ont été un carburant pendant toute la mission, il a été très dur de se dire au revoir le dernier jour, les larmes ont été difficiles à retenir pour tous.
C’est une expérience hors norme, riche d’échange et de partage, je pense avoir beaucoup appris de cette aventure. J’aurais aimé rester davantage et prolonger la mission.

Catherine est partie au Togo (Amédéhoévé)
du 11/11/2017 au 25/11/2017 sur le projet n°1889 (Education)

Pour une première mission au Togo avec le partenaire IKPALEDOU je garde un excellent souvenir des contacts avec les membres de l'association : FOFO, DANIEL, GERALDINE et TONTON qui ont su nous accueillir et être intentionnés tout au long de la mission y compris le week end intermédiaire lors duquel nous avons découvert un peu le pays avec un très court séjour dans la région des plateaux.


Les villageois sont charmants et les enfants bien motivés même s'ils étaient quelquefois bien agités lors des activités.
Les contacts avec le Directeur et l'instituteur du CE1 ont certes été rares mais enrichissants et très cordiaux.

J'ai aussi apprécié la vie à et autour de la maison des volontaires notamment les soirs de la fabrication du pain.

Sans oublier, la veille de notre départ, cette soirée magique organisée par les membres de l'association accompagnés de villageois avec musique, danses et chants traditionnels : quel beau cadeau de départ.

Ce séjour à Amédéhoévé m'a donné envie de retourner au Togo.



Lysiane est partie au Togo (Amédéhoévé)
du 11/11/2017 au 25/11/2017 sur le projet n°1889 (Education)

Les membres de l'association Ikpalédou se sont montrés très disponibles et à notre écoute pendant ces deux semaines. Merci à Fofo, Président, à Daniel, notre accompagnateur au quotidien, à Géraldine, notre excellente cuisinière et à tous les membres de l'association qui ont géré notre quotidien, ce qui a permis à cette mission de se réaliser dans de très bonnes conditions.
Les conditions d'hébergement ont été très correctes. Le logement dispose de deux chambres, de sanitaire et d'un espace pour la douche (il n'y a pas d'eau courante, mais un puits à proximité qui permet les douches quotidiennes).
Une terrasse permet de prendre tous les repas à l'extérieur, et de participer à l'activité boulangerie également gérée par l'association.
Cette activité privilégie les rencontres, les échanges les jours de fabrication, c'est très agréable. Et la maison est également ouverte aux enfants, qui rendent visite quotidiennement et plusieurs fois par jours en voisins aux yovos !
Et un grand merci également à Fofo d'avoir organisé pour nous, en fin de mission, un concert de djembé de haute qualité !

Valérie est partie à  Madagascar (Analalava, Nord-ouest De Madagascar.)
du 02/11/2017 au 20/11/2017 sur le projet n°1250 (Education)

C'était mon premier voyage à Madagascar ainsi que ma première mission. Cela a été ponctué de nombreux faits marquants.
- La montée du drapeau le lundi matin avec les enfants en uniforme qui chantent en choeur l'hymne national.
- L'enthousiasme des enfants à apprendre et leur joie à participer aux activités.
- La gentillesse et la serviabilité des enfants pour distribuer et ranger le matériel ainsi que pour nettoyer la classe, aller chercher de l'eau, effacer le tableau et fermer la classe le midi et le soir.
- La présence et l'accompagnement des membres de l'association partenaire (Patrick et Josselin), la directrice Chadiat et les 3 institutrices de CE : Jocelyne, Juliana et Sabine.
- La localisation d'Analalava : aussi loin de la capitale que paisible. Nous avons pu découvrir sa plage et ses environs après l'école et pendant le WE intermédiaire.
- L'anniversaire de ma fille a eu lieu pendant la mission. Les élèves ont chanté "Joyeux anniversaire" et j'ai pu rapporter l'enregistrement : Moment d'émotion pour ma fille...
- Sans oublier les échanges autant utiles qu'agréables avec Pauline et Catherine, les 2 autres volontaires , le soir et à tout moment de la journée.
- J'avais contacté avant ma mission 2 institutrices qui avaient été les enseignantes de mes enfants. Elles ont fait un travail sur Madagascar avec leurs classes et j'ai emporté les dessins des 2 classes pendant ma mission. J'ai travaillé avec mes élèves sur les différents thèmes de ces dessins : l'école, la classe, le matériel scolaire, les monuments de Paris, le zoo... J'ai laissé ces dessins aux institutrices pour la décoration des classes . J'ai rapporté en France les dessins des enfants malgaches que j'ai donnés aux élèves français après une projection diapos de ma mission. Ce fut un formidable échange !

Marc est parti au Bénin (Covè)
du 05/11/2017 au 19/11/2017 sur le projet n°1557 (Langue)

Très bon accueil des bénéficiaires, des encadrants de l'association et du centre d'insertion social, ainsi que des représentants de Planète Urgence. D'ailleurs, très bon accueil des Béninois en général.
Ouverture d'esprit et curiosité. Je me suis toujours senti en totale sécurité et légitime à ma place.

Je n'ai pas éprouvé de gêne vis-à-vis du handicap.
Présence à un entrainement de basket handisport à Cotonou et échanges avec les joueurs très appréciés.


Pascal est parti à  Madagascar (Majunga)
du 04/11/2017 au 19/11/2017 sur le projet n°2102 (Langue)

Cette mission était ma seconde avec Planète Urgence et ma quatrième intervention à MADAGASCAR pour des cours élémentaires de français. Encore de grands moments! J'aime ce pays et sa population. Je n'ai pas vu passer ces 2 semaines, j'ai le sentiment que tout a été très facile, tant pour la mission en elle-même que pour le quotidien! L'objectif de la mission est simple, tout s'est bien déroulé, facilité par l'accueil, l'enthousiasme et la motivation de l'équipe qui m'a reçu et des enfants, aussi intéressés que dynamiques. Une fois de plus, j'ai retrouvé des élèves attentifs et disciplinés qui ne demandent qu' à apprendre et à participer. J'ai pu travailler dans de bonnes conditions dans un climat de confiance et de coopération avec l'équipe du centre et Marina, ma "collègue" volontaire. Côté classe, les enfants ont beaucoup travaillé, je les voyais très volontaires, alors j'ai pu les tester et finalement leur demander beaucoup de concentration, à leur niveau bien sûr, et tout cela s'est avéré très payant puisqu'ils retenaient les leçons ! J'étais content qu'ils me remercient le dernier jour!
Le quotidien s'est très bien passé aussi. Je suis arrivé le dimanche soir à Majunga pour commencer les cours le lendemain...en avant!! L'hôtel était confortable et les employés sympas. J'étais seul la première semaine, j'ai pu faire quelques repérages: restos, petit marché du coin, commerces...pour tout faire découvrir à Marina qui est arrivée le dimanche suivant. Nous nous sommes très bien entendus, nous partageons les mêmes idées, c'est essentiel pour un binôme! Nous avons pu prendre nos repas ensemble, découvrir la ville et parler de nos missions distinctes, nos méthodes de travail, partager les séances vidéos...une belle équipe!! Bravo Marina.
La logistique a été, aussi, très efficace: l'accueil à la maison des volontaires, l'assistance par téléphone, les différents aller-retour en taxi, 4x4 ou "touc-touc".

Je remercie toutes les équipes que j'ai pu croiser à MADAGASCAR durant ma mission, l'équipe de P.U à MONTREUIL pour leur compétence et leur disponibilité et un grand merci à Marina.

1 Une des questions du rapport de mission demande au volontaire un "niveau de satisfaction général" sur sa mission de Congé Solidaire. A partir des réponses à cette question fermée à laquelle le volontaire peut répondre par passable, satisafaisante ou excellente, nous calculons cet indice de satisfaction.

id :

md :

cpt :