Témoignages et rapports de volontaires

Au retour de leur mission de Congé Solidaire, tous les volontaires remplissent un rapport de mission.Un indice de satisfaction des volontaires1 de 4,7/5 en 2016.

Alain est parti au Zimbabwe (Victoria Falls)
du 25/11/2017 au 09/12/2017 sur le projet n°2106 (Biodiversité)

Sinamatella se situe sur un plateau (1000 mètres de hauteur), l'environnement y est très agréable. Les nuits sont douces. Il n'y a pas de moustique ( besoin de malarone??). Nous buvions de l'eau de source. Nous disposions de douche à volonté.
J'apprécias particulièrement tous les petits animaux qui vivaient autour et dans la maison; tisserand, calao, écureuil, lézard agouti, et toutes les autres espèce d'oiseaux dont je ne connais pas le nom en français.

Les choses qui m'on fait aimé le séjour:
- La vue extraordinaire que nous avions de la terrase sur la plaine
- les chants africains des rangers qui faisaient leur entrainement quotidien dans la bonne humeur.
- la gentillesse et l'humour très "british" de Stephen et Sue

Nous avons assisté à des durs scènes de la vie animale, des lions dévorant une girafe, des vautours dépeçant un éléphant qui avait été tué par un train.

Nous avons eu peu de relation avec la population locale, mais j'ai toujours ressenti beaucoup de chaleur et un accueil irréprochable.

Tout ça pourrait donner envie de s'y installer pour une plus longue période

Olaf est parti au Zimbabwe (Victoria Falls)
du 25/11/2017 au 09/12/2017 sur le projet n°2106 (Biodiversité)

Fabien est parti au Cambodge (Sen Monorom)
du 18/11/2017 au 03/12/2017 sur le projet n°2256 (Bureautique)

Les conditions de vie et de travail sont très bonnes : il arrivait régulièrement que l'un des particpants amène des fruits locaux pour tout le monde. Tout le monde était très accueillant et motivé. Pour mon dernier jour la plupart des membres de l'équipe m'ont invité dans un restaurant en dehors de la ville pour une soirée d'au revoir.
Attention : lors de mon retour à Phnom Penh j'ai été invité par une dame à manger dans sa famille pour rencontrer une personne allant vivre en France dans les mois qui suivaient. N'ayant pas le temps j'ai réfusé et en rentrant à mon hotel j'ai découvert qu'il s'agissait d'une arnaque locale (dans le but de forcer les gens à leur donner de l'argent sous la menace). Les personnes voyageant seules sont les cibles.
Il serait peut-être intéressant d'avoir la liste des arnaques les plus répandues suivant les destinations.

Gabrielle est partie en Inde (Jaipur)
du 11/11/2017 au 26/11/2017 sur le projet n°2221 (Vidéo)

L'absence d'un quelconque souci logistique et un accueil chaleureux m'ont permis d'emblée de plonger dans ma mission .Dès le soir de mon arrivée ,premier briefing autour d'un repas.La dynamique était lancée .
Même si j'ai essentiellement évolué dans la cellule communication , j'ai croisé beaucoup de gens travaillant dans la fondation et l'entreprise ( Jaipur Rugs Fondation est adossée à Jaipur Rugs business ) . Toujours beaucoup de sourires et de bienveillance .La plupart des salariés ont entre 25 et 30 ans . Beaucoup de dynamisme . Entraînée dans ce rythme , ma disponibilité à été totale , regrettant même certains moments de pause !!! Lorsque j'ai eu un jour de congé forcé en raison de l'absence du monteur pour raisons familiales et de la traductrice des ITW pour raisons de santé , j'ai presque eu du mal à aller faire du tourisme à Jaipur . Je me suis vraiment rendue compte que je n'étais pas venue pour ça .
Tout ce contexte m'a permis de vivre avec bonne humeur les changements de dernière minute ainsi que certaines limites de mon intervention ( difficile d'approfondir le questionnement des personnes interwievées en langue locale .... ou encore de vaincre la timidité des tisseuses dans les villages ) . Et puis dans cette joyeuse ambiance , passer de journaliste à communicante m' a amusée. Les outils de fabrication étant les mêmes , nous sommes parvenus tous ensemble à nos 4´30 de vidéo . Mission accomplie !
.

Nathalia est partie à  Madagascar (Sahambavy, Au Sud-est D’antananarivo.)
du 11/11/2017 au 26/11/2017 sur le projet n°1148 (Education)

Le 1er jour, les enfants restaient debout quand nous avons commencé les activités. C'est parce qu’on ne leur avait pas dit de s'assoir...

On avait apporté des gommettes (des grandes formes géométriques de toutes les couleur pour illustrer le travail sur les couleurs). Quand on les a distribuées, on les a posé sur la table en leur disant que c'était pour décorer leurs cahiers...il y eu un moment de flottement...les enfants ne savaient pas quoi en faire, ils ne savaient pas que ça se décollait, nous avons mis un certain temps à réaliser que nous devions leur faire une démo. Et donc ensuite, ils ont tout décollé pour le coller dans leur cahier y compris les pourtours formant les contours de chaque forme.

L'atelier peinture a eu un gros succès. Certains aimaient tellement le geste de poser de la couleur sur leur masque (des assiettes en carton avec 3 trous pour les yeux et le nez) qu'ils ont superposé des couches énormes, le masque était au final tout noir et nous avons cru que ça ne sècherait jamais.

Il aurait été utile de se mettre en contact au préalable avec l'animatrice du CLEF afin de connaitre ses attentes et savoir si les enfants ont besoin de travailler certains sujets en particulier afin d'axer notre préparation (ex : choix des thématiques) mais ce n'est pas possible car elle n'a pas Internet.

J'ai été très touchée par le travail de l'animatrice du CLEF, elle est très déterminée dans l'intérêt des enfants et à une volonté de se perfectionner en français qui force le respect.

La directrice du Collège est venue également le dernier jour nous remercier.

On reçoit beaucoup de témoignages de reconnaissance pour ce que l'on fait, je ne m'y attendais pas du tout.

C'est une magnifique aventure humaine riche en rencontres, en partage, en échanges et en émotions. Le dernier jour est triste, des enfants sont peinés....nous aussi. Il faut expliquer que notre famille nous attend en France et que l'on doit les retrouver.

Quelle expérience inoubliable...je me sens très chanceuse d'avoir pu réaliser ce projet grâce à PU et grâce à mon entreprise...je n'aurais pas osé sauter le pas toute seule.

Jean-pascal est parti au Cambodge (Kep)
du 11/11/2017 au 26/11/2017 sur le projet n°2243 (Comptabilité et Gestion)

Beaucoup de plaisir et de satisfaction car les conditions favorables ont été réunies tant sur le plan des aspects pédagogiques ou matériels.
Sokha qui a bénéficié de cette formation s'est pleinement investie dans l' action de formation, sa motivation et sa volonté de progresser ont largement facilité le bon déroulement de la formation.
En outre, il a été particulièrement agréable de travailler avec toute l' équipe du jardin des langues, les relations ont été conviviales et ont favorisé les échanges.
Maïwenn en qualité de représentante de Planète Urgence au Cambodge a contribué au bon déroulement du séjour et de la mission.
Je suis vraiment heureux et satisfait d' avoir vécu une belle expérience de formation, de vie et de rencontres.

Catherine est partie au Togo (Amédéhoévé)
du 11/11/2017 au 25/11/2017 sur le projet n°1889 (Education)

Pour une première mission au Togo avec le partenaire IKPALEDOU je garde un excellent souvenir des contacts avec les membres de l'association : FOFO, DANIEL, GERALDINE et TONTON qui ont su nous accueillir et être intentionnés tout au long de la mission y compris le week end intermédiaire lors duquel nous avons découvert un peu le pays avec un très court séjour dans la région des plateaux.


Les villageois sont charmants et les enfants bien motivés même s'ils étaient quelquefois bien agités lors des activités.
Les contacts avec le Directeur et l'instituteur du CE1 ont certes été rares mais enrichissants et très cordiaux.

J'ai aussi apprécié la vie à et autour de la maison des volontaires notamment les soirs de la fabrication du pain.

Sans oublier, la veille de notre départ, cette soirée magique organisée par les membres de l'association accompagnés de villageois avec musique, danses et chants traditionnels : quel beau cadeau de départ.

Ce séjour à Amédéhoévé m'a donné envie de retourner au Togo.



Lysiane est partie au Togo (Amédéhoévé)
du 11/11/2017 au 25/11/2017 sur le projet n°1889 (Education)

Les membres de l'association Ikpalédou se sont montrés très disponibles et à notre écoute pendant ces deux semaines. Merci à Fofo, Président, à Daniel, notre accompagnateur au quotidien, à Géraldine, notre excellente cuisinière et à tous les membres de l'association qui ont géré notre quotidien, ce qui a permis à cette mission de se réaliser dans de très bonnes conditions.
Les conditions d'hébergement ont été très correctes. Le logement dispose de deux chambres, de sanitaire et d'un espace pour la douche (il n'y a pas d'eau courante, mais un puits à proximité qui permet les douches quotidiennes).
Une terrasse permet de prendre tous les repas à l'extérieur, et de participer à l'activité boulangerie également gérée par l'association.
Cette activité privilégie les rencontres, les échanges les jours de fabrication, c'est très agréable. Et la maison est également ouverte aux enfants, qui rendent visite quotidiennement et plusieurs fois par jours en voisins aux yovos !
Et un grand merci également à Fofo d'avoir organisé pour nous, en fin de mission, un concert de djembé de haute qualité !

1 Une des questions du rapport de mission demande au volontaire un "niveau de satisfaction général" sur sa mission de Congé Solidaire. A partir des réponses à cette question fermée à laquelle le volontaire peut répondre par passable, satisafaisante ou excellente, nous calculons cet indice de satisfaction.

id :

md :

cpt :