Témoignages et rapports de volontaires

Au retour de leur mission de Congé Solidaire, tous les volontaires remplissent un rapport de mission.Un indice de satisfaction des volontaires1 de 4,7/5 en 2016.

Ronan est parti au Zimbabwe (Dete)
du 21/07/2018 au 04/08/2018 sur le projet n°1685 (Biodiversité)

Conditions de vie :

- prévoir de voyager le plus léger possible avec des bagages peu encombrants et adaptés à de fréquentes manipulations et à la poussière ; à partir de la séquence Hwange il est possible de laver son linge de manière rudimentaire (prévoir du savon liquide) .
- les nuits en tente sont fraîches, prévoir un sac de couchage adapté éventuellement doublé d'un "sac à viande"; le sac de couchage n'est pus nécessaire à Hwange et les nuits y sont plus clémentes ( période de juin)
- l'eau disponible est totalement potable et les repas proposés sont de très bonne qualité.

Conditions de travail :

- Stephen réalise un briefing préalable des tâches à réaliser et donne les orientations nécessaires; il n'est pas directif dans la mise en œuvre et laisse le groupe s'organiser, il est ouvert aux propositions et favorise les initiatives.
- Les marches éventuelles sont de courte durée sur des distances limitées ( 2-3km)

Groupe :
- Nous étions 5 volontaires Planète Urgences + 1 volontaires Allemande ; la taille du groupe n'a pas occasionné de problème d'organisation, de déplacement.
- le groupe a bien fonctionné ,- Chacun dans le groupe a contribué aux différentes tâches réalisées, chacun trouvant en outre une affinité spécifique avec telle ou telle activité.
- Groupe très sympathique avec état d'esprit convivial et collaboratif


Les repas de midi lors des passages à Victoria Falls sont pris en charge à hauteur de 15usd par participant. les dépassements sont à charge des participants .

Philippe est parti au Zimbabwe (Dete)
du 21/07/2018 au 04/08/2018 sur le projet n°1685 (Biodiversité)

Les conditions de vie étaient excellentes. Au parc de Zambezi : un bon sac de couchage est à conseiller car les nuits sont fraîches sous tente (environ 5° le matin). Les gants de manutention sont nécessaires, en particulier lorsque l'on va chercher du bois pour le feu. L'eau de la douche était très bonne et l'ensemble avec les wc étaient très propres. L'eau est potable mais si nous privilégions l'eau en bouteille pour boire. Au parc de Hwange : il y a des moustiquaires au-dessus de chaque lit. Le logement mis à disposition est confortable et adapté pour 6. Il était possible de laver son linge et ce dernier était sec en 2 heures avec le soleil et le vent. L'eau de la douche était bien chaude à partir de 18h30 (voir parfois avant), donc très bien compte-tenu de nos horaires. L'eau y est également potable. Conditions de travail très bonnes. Les journées étaient parfaitement planifiées et organisées. Les activités journalières se sont déroulées comme prévues, le véhicules "Granny" est adaptée et la conduite de Stephen très sûre, ce qui est important sur les chemins empruntés. Par ailleurs, il a fait beau et chaud mais pas trop. Le relationnel avec les autres volontaires a été très bon (nous étions déjà trois amis, ceci facilite bien les choses). Les autres volontaires français, plus expérimentés, ont été de très bons appuis pour cette première expérience et les échanges enrichissants. Nous avons très bien collaborés ensemble et étions complémentaires. Sue et Stephen sont vraiment très agréables, patients et très gentils ce qui facilitée grandement la réussite de la mission. Les contacts que nous avons pu avoir occasionnellement avec les rangers et autres personnes ont toujours été très bons. Plus généralement, prévoir de la crème solaire et du stick pour les lèvres car le fait d'être en voiture ouverte (nécessaire et très agréable) peut sur plusieurs jours assécher les lèvres. Je n'ai pas souvenir d'avoir vu de moustique. j'ai toutefois poursuivi le traitement préventif recommandé par mon médecin traitant. Prévoir également des vêtements chauds notamment pour les soirées au Parc de Zambezi car le vent se lève en soirée et au coucher du soleil il fait frais (heureusement, nous avions un bon feu) . Les vêtements chauds (avec petits gants et bonnet) seront bien utile également le matin lorsque nous partons tôt en voiture ouverte pour les transects.

Adrien est parti Grèce (Mer Méditerranée, Mer Ionienne & Mer Egée)
du 22/07/2018 au 03/08/2018 sur le projet n°2023 (Biodiversité)

Il s'agit d'une expérience très enrichissante qui m'a permis d'associer mes passions à une bonne cause environnementale.

Durant les divers prélèvements on se rend facilement compte qu'il y a une importante pollution qui ne se voit pourtant pas à l'œil nu, cela m'a permis de prendre conscience qu'il est nécessaire de prendre soin de notre planète pour nous et nos générations futures. Quand on sait que d'après plusieurs études, il y aura plus de plastiques en 2050 que de poissons dans les océans, ce constat est saisissant.

Globalement durant les différentes plongées effectuées, les paysages été préservés même s'il y a eu quelque macro-déchets (filets, fourchette, amphore, etc) observés mais cela nous encourage encore plus justement à vouloir en prendre soin. Essayer de ne pas abimer les fonds avec les ancres des bateaux au mouillage est important aussi.

Cette expérience a été très riche aussi sur le plan humain avec notamment Frank qui est très cultivé et qui nous a fait part de nombreuses histoires sur son expérience.

Pour la petite anecdote, merci à lui de m'avoir mis de la crème après soleil suite à mon gros coup de soleil sur le dos dès le premier jour...

Concernant les imprévus, "l'oubli" de descendre du ferry à l'arrivée de l'autre volontaire a plutôt été marrant. Nous avons du le récupérer à l'ile suivante.

Par ailleurs, j'ai pu perfectionner ma pratique de la plongée et apprendre les techniques de navigation.

Aude est partie au Bénin (Natitingou)
du 15/07/2018 au 29/07/2018 sur le projet n°1749 (Langue)

Les conditions ont été très bonnes. Tout est fait pour que la vie sur place soit simple et agréable.
Le dernier jour je me suis mise d'accord avec Marguerite, j'ai donné un seul cours le matin pour toutes les filles et nous avons pris le petit déjeuner toute ensemble, Thomas, le cuisinier de l'hôtel avait préparé des crêpes avec de la confiture de mangue. C'était un beau moment de partage. C'était également le temps de la remise d'un certificat.

Valerie est partie au Bénin (Tanguiéta)
du 15/07/2018 au 29/07/2018 sur le projet n°1651 (Education)

Les conditions de vie sont excellentes à la maison des volontaires - 3 chambres à 2 avec Salle de bain avec douche (eau froide) et wc, 1 petite chambre individuelle avec salle de bain à partager avec une chambre de deux, un grand salon et une table à l'intérieur, une cuisine où Bio nous prépare tous les repas (y compris le petit déjeuner), une terrasse avec une table et des transats (l'endroit où nous avons passé le plus de temps). Un ventilateur est mis à disposition dans chaque chambre.
Il y a un bar à proximité pour acheter des "sucreries" (fanta, coca) ou des bières. Il y a un petit super marché en centre ville pour quelques compléments si nécessaire.
La maison est gardée la nuit par Robert.
Les trajets vers l'école de Biacou se font en Bibliobus. Il faut environ 1/4 d'heure pour s'y rendre.
Les enfants peuvent être assez turbulents mais sont très motivés à apprendre et vraiment attachants.
L'ensemble de l'équipe Planète Urgence et Actions et Développement fait en sorte que tout se passe bien et est très à l'écoute des remarques et des besoins.
L'organisation des weekends est très simple car tout est géré par l'équipe en fonction des envies des volontaires.
Le premier weekend, nous sommes allés visiter le parc de la Penjari et la cascade qui se trouve sur la route, le musée de Natitingou et les maisons "Tatas" où nous avons pu goûter du Tchouk (boisson locale servi dans des calebasses et tiède) et danser sur de la musique africaine. Le dimanche du départ, nous sommes allés visiter Ouidah (musée au fort portugais, route des esclaves, porte du non retour, temple des pythons, marché). Je recommande vivement ces visites (en fonction de la saison des pluies pour le parc) qui permettent de mieux comprendre l'histoire sur l'esclavage, la culture béninoise, voir des paysages magnifiques et pas mal d'animaux si vous avez de la chance.
Nous étions 5 volontaires dans la maison et une partie de la richesse de cette expérience vient aussi de nos échanges et des bons moments passés tous ensemble.

Benoit est parti au Bénin (Tanguiéta (nord-bénin))
du 15/07/2018 au 29/07/2018 sur le projet n°2125 (Langue)

Comme indiqué plus haut, cette expérience est un moment marquant, fort et très enrichissant.
Ces femmes sont admirables et constituent réellement un maillon très fort et moteur du changement au sein de leur société.
Globalement, tout était réuni pour nous permettre de mener à bien cette mission.
Comme toujours ce sont les hommes et les femmes des organisations, des structures qui en constituent la vraie richesse. Comment alors ne pas citer Bio et Mohamed notamment qui ont été quotidiennement présents pour nous accompagner, toujours disponibles et avec leur éternel sourire.
Nous avons aussi pu découvrir un peu le pays, ses lieux, ses richesses et ses habitants lors de nos activités du week-end et ce fût un réel bonheur.

Julie est partie au Bénin (Tanguiéta)
du 15/07/2018 au 29/07/2018 sur le projet n°1651 (Education)

Les conditions de vie à la maison des volontaires sont excellentes, le cadre est très chouette et les personnes sur place sont vraiment très gentilles et à notre écoute, j'en profite pour remercier Bio notre (plus que) cuisinier exceptionnel, Françoise pour son accueil et son soutien, Mohamed pour sa gentillesse et son dévouement, nos charmants chauffeurs Boucary et Comlan, ainsi que toute l'équipe de PU et AD : Kassim, Daniel, David, je me suis sentie "comme à la maison".
L'encadrement est vraiment excellent, la sécurité est respectée à tout moment.
Les Béninois sont très accueillants et très doux, ils ont tous fait preuve de bienveillance et nous ont facilité la vie pour accomplir au mieux notre mission.

Viktoriia est partie en Guadeloupe (Bouillante)
du 07/07/2018 au 21/07/2018 sur le projet n°1692 (Biodiversité)

La mission m'a permis de découvrir les tortues et l'île de Guadeloupe (à noter: il faut quitter la ville de Bouillante afin de se faire une idée de la beauté de l'île). Ca a été une expérience riche et unique qui m'a permis d'observer les tortues de près, de les voir pondre, de voir la faune et la flore de la mer Caraïbe, de connaitre les gens locaux même si des fois c'était fatiguant très souvent à cause de la chaleur.

A mon avis l'accès à la plage des galets rouges est dangereux de nuit.

1 Une des questions du rapport de mission demande au volontaire un "niveau de satisfaction général" sur sa mission de Congé Solidaire. A partir des réponses à cette question fermée à laquelle le volontaire peut répondre par passable, satisafaisante ou excellente, nous calculons cet indice de satisfaction.

id :

md :

cpt :