EDUCATION ET CULTURE

EDUCATION

| n°1250 | Madagascar |
| Analalava |

MINISTÈRE DE L'EDUCATION NATIONALE MALGACHE

Appui éducatif en français pour les élèves de l’école primaire publique d’Analalava

JE POSTULE

 

Capacité d'accueil par mission :

DE 3 À 4 VOLONTAIRES EN GROUPE

En association avec le Ministère de l'Éducation Nationale malgache, Planète Urgence souhaite renforcer la pratique du français dans les écoles et contribuer à la lutte contre l'échec scolaire en zone rurale. En effet, le français est une langue d’enseignement dispensée depuis le CP jusqu'au lycée. Des cours élémentaires en français sont en au programme de l’enseignement national, trois fois par semaine et par classe. Ils sont cependant insuffisants pour que les élèves se familiarisent, s’expriment et progressent en français. Dans les écoles en zones rurales, les enseignants possèdent de surcroît un niveau de français moyen, parfois faible, lié principalement à un manque de formation adaptée et qualifiante.
A Analalava, Planète Urgence intervient également en collaboration avec l’AAME (Association pour l’Avenir Meilleur des Enfants). Cette association malgache s’occupe de l’appui éducatif d’enfants en école de brousse et de trouver des activités génératrices de revenus (AGR) pour leurs familles, les mères notamment. Les membres de l’AAME accompagnent et encadrent les volontaires sur toute la durée de leur mission à Analalava

Environnement
Le village d'Analalava est situé au Nord-Ouest de Madagascar. Il compte 1600 habitants issus de l'ethnie Sakalava, qui vivent principalement de la pêche et, dans une moindre mesure, on trouve des artisans et cultivateurs, ainsi que des détaillants et des travailleurs fournissant les services de la vie quotidienne (couture, broderie, coiffure, etc.). Analalava est assez enclavé et n'est accessible par 4x4 (piste de 60 km) que pendant la saison sèche (de mai à décembre) et le reste de l'année par bateau (via un estuaire de 65 km). Les échanges commerciaux sont, de ce fait, difficiles.
L'école primaire publique (EPP) d'Analalava accueille environ 720 élèves encadrés par 10 enseignants, un directeur et une secrétaire administrative. Les classes couvrent l'ensemble du cycle primaire (du CP au CM), amenant les élèves à l'examen de fin de primaire : le Certificat d' Études Primaires Élémentaires (CEPE). Les cours ont lieu en demi-journée (par exemple, la première classe de CE, composée de 80 enfants, a cours le matin et la seconde, composée également de 80 enfants, l'après-midi) dans 5 salles, réparties sur 3 bâtiments. Les conditions d'enseignement sont rudimentaires.
Planète Urgence a choisi d'intervenir (avec l'accord du Ministère de l'Éducation Nationale malgache) auprès des classes de CE, à un moment clé de la scolarité pour l'apprentissage du français.

Renforcer les connaissances et la pratique du français des élèves et des institutrices de l'école primaire publique d’Analalava et ainsi contribuer à lutter contre l'échec scolaire en zone rurale.
Plus particulièrement, appuyer les deux institutrices de CE en animant des ateliers socio-éducatifs et ludiques d'appui à la lecture et à l'expression en français.

Les volontaires, en s'appuyant sur le programme et les ouvrages scolaires, interviendront auprès des deux classes de cours élémentaire rassemblant chacune 15 élèves maximum. Ils travailleront à la mise en place d'activités ludiques autres que celles pratiquées à l’école, qui pourront être des jeux de compréhension, des chants d’éveil sur le français, des sketches ou saynètes, éventuellement du sport, des visites dans la nature environnante avec description et commentaires en français, des projections de films et/ou vidéo simples et faciles à comprendre, des lectures de BD...

Nom des bénéficiaires : 2 enseignantes et 150 enfants de l' école primaire

Nombre de participants : 150

Niveau des participants

Les deux institutrices des classes de CE ne parlent pas bien français. Pour assurer le bon déroulement de la mission, les volontaires seront accompagné(e)s d'un membre de l'association AAME qui pourra assurer la traduction en cas de besoin.
Il y a environ 150 élèves de CE à l’EPP. Les volontaires interviendront auprès des deux classes à tour de rôle le matin et l'après-midi.
Les enfants seront répartis en groupes de 12 à 15 en fonction de leur niveau (soit au total 120 élèves bénéficiaires par équipe de 4 volontaires).

Formation des participants

Les enseignantes ont un niveau de formation secondaire (brevet ou baccalauréat).

Motivation des participants

La présence des volontaires, leurs activités et toutes les nouvelles idées qu’ils apportent à la classe et aux institutrices, permettent aux enfants d’avoir accès à des sessions d’enseignement avec un bon niveau de français, d’apprendre de manière ludique, de leur ouvrir l’esprit par des échanges interculturels et d’améliorer leur niveau d’expression en français.
En outre, les institutrices qui suivent de près la mission bénéficient de la contribution des volontaires ; c’est une occasion pour eux de s’exercer en français.
L’AAME tire aussi un bénéfice de ces interventions puisque son partenariat avec Planète Urgence a renforcé sa crédibilité et qu’elle travaille maintenant avec des partenaires importants.
De plus, c’est tout le village qui a pu bénéficier de la venue des volontaires puisque désormais, les villageois peuvent davantage s’adresser aux étrangers en français.

Lieu de mission : ANALALAVA, Nord-Ouest de Madagascar.

Aéroport / Lieu d'arrivée : Antananarivo [ivato]

Transfert sur le lieu de mission

Les volontaires sont attendus à l'aéroport par l'équipe de Planète Urgence au plus tard le vendredi soir précédant la mission (cela conditionne de devoir prendre l'avion le jeudi). Ils seront transférés à la Maison des Volontaires située dans le centre d'Antananarivo, dans le quartier d’Ambatovinaky, où ils passeront la première nuit. Le comité d’accueil portera un gilet ainsi qu’une pancarte Planète Urgence.
La délégation malgache de Planète Urgence a son bureau au sein de la Maison des Volontaires et y fera son briefing aux volontaires dès leur arrivée (derniers détails concernant la mission, remise des téléphones, rappels des règles de sécurité...).
Un des bénévoles de l’AAME transportera les volontaires de la Maison des Volontaires à Analalava, lieu de la mission.

Durée du trajet : 2 jours.
A l’aller
- Départ le samedi à 6h du matin en 4x4 en direction de Port-Bergé, première étape du voyage. L'arrivée à Port-Bergé est prévue vers 17h, les volontaires passeront la nuit dans un hôtel de la place principale.
- Départ le dimanche matin vers 8h avec la même voiture, pour 60 km de piste. L’arrivée à Analalava est prévue entre 12h et 15h (selon l'état de la piste et les imprévus).
Au retour
- Départ d’Analalava le samedi matin après la mission par 4x4. Les volontaires passeront la nuit à Maevatanana (ville-étape).
- Départ le dimanche à 7h. Arrivée prévue à Antananarivo vers 15h
- Les volontaires pourront prendre un vol retour quittant l'aéroport d'Antananarivo le lundi matin pour une arrivée prévue à Paris dans la soirée.

Condition d'hébergement et d'intendance

Pendant la mission à Ananalava, les volontaires seront hébergés à l’Hôtel Restaurant « Varatraza », situé à 5 minutes à pied de l’école. Les chambres sont très propres et spacieuses.
Les repas seront pris en pension complète à l’hôtel.

Moyens mis en œuvre

L’école primaire publique d’Analalava est composée de 3 grands bâtiments, qui se situent à 5 minutes à pied de l’hôtel.
L’école dispose de 4 salles de classes mises à la disposition des volontaires, dont une complètement faite de tôles. D’autres salles peuvent éventuellement être
disponibles dans le village pour la séparation en petits groupes (mairie, collège, église).
En mai 2012, un inventaire des fournitures et matériels pédagogiques présents à l'école a été fait, qui est mis à jour.
régulièrement. Il sera communiqué aux volontaires au moment des journées de formation au départ.
Pour les activités, les volontaires s'appuieront en priorité sur les ouvrages ou les thématiques au programme.
Les classes sont équipées de bancs, d'un tableau noir, d'équerres, de compas et d'une carte du pays.

Besoins en matériel
Un budget d’environ 50€ (soit 135 000 Ariary) d’ « input » est disponible à l’arrivée des volontaires pour l’achat du matériel indispensable pour le bon déroulement de la mission (donnés en monnaie locale par la Délégation de PU, lors du briefing à l’ arrivée).
Les volontaires apporteront uniquement le matériel nécessaire à la mise en œuvre de leurs activités ; ils devront veiller à ce que le matériel consommable soit un matériel accessible pour les bénéficiaires, afin que les activités puissent être reproduites après leur départ.

L’équipe de Planète Urgence pourra envoyer aux volontaires la liste additive de ce qu’il manque.
Les fournitures scolaires de base se trouvent facilement à Antananarivo. Il est possible d’en passer commande avant le départ.

Organisation

Il y a 2 classes de CE à l’EPP et l’emploi du temps de la mission se déroulera en 2 parties :
- les matinées se feront avec l’une des 2 classes de CE accompagnée par l’institutrice,
- les après-midis avec l’autre classe de CE, accompagnée par l’institutrice.
Les enseignants de l’école sont friands d’échanges avec les volontaires pour améliorer leur français et recueillir toutes sortes de conseils.
Comme les élèves n’ont cours qu’une demi-journée par jour, ils participent aux animations des volontaires pendant la demie-journée où ils n’ont pas classe.
Pour la deuxième semaine, les groupes sont inversés.
Chaque classe de CE comprend environ 80 élèves. Une liste des élèves, leur répartition, leur âge et leur nombre exact vous sera communiquée.
Il n’y a pas d’alternance entre les volontaires : ils travaillent toujours avec les deux mêmes groupes, ce qui permet d’assurer
un suivi satisfaisant des enfants et de leurs progrès.

Remarques

Pour toute inscription à compter du 1er janvier 2017, un extrait de casier judiciaire est exigé de la part des volontaires candidats pour ce projet qui implique un travail quotidien avec des enfants et/ou mineurs. Les démarches sont à effectuer auprès du Ministère de la Justice, par Internet, à l’adresse suivante : https://www.cjn.justice.gouv.fr/cjn/b3/eje20. Planète Urgence s’engage à respecter le caractère confidentiel et strictement personnel d’un tel document.

Les missions ont lieu d’avril à novembre.

Les missions s’effectuent à 4 volontaires.

Souvent, les volontaires organisaient des goûuters le dernier vendredijour de la mission. Pour ne pas créer de jalousies entre les enfants et ne pas changer le sens des missions, dans le respect de notre charte du don, notre partenaire souhaiterait que ces gouters n’auroient plus lieu. Nous aurons l’occasion d’en parler pendant la formation de préparation au départ.

id :

md :

cpt :