EDUCATION ET CULTURE

LANGUE

| n°1749 | Bénin |
| Natitingou |

CENTRE DE FORMATION DES ARTS DE LA COIFFURE

Alphabétisation des apprenties coiffeuses

JE POSTULE

 

Capacité d'accueil par mission :

DE 1 À 2 VOLONTAIRES

Créé en 2007, le Centre de Formation des Arts de la Coiffure a pour double objectif :
- de représenter les coiffeurs et de participer à la valorisation de leur activité
- de les accompagner dans leur formation initiale et continue.

Le Centre est situé à Natitingou, une commune au Nord-Ouest du Bénin dont la population est estimée à 75 620 habitants ( 2002). Les principales ethnies sont les Ditamari, les Waama et les Dendi.

Le Centre est un centre privé, créé par Marguerite Gnotodera l’ancienne présidente du Collectif des Artisans de Natitingou (déjà partenaire de Planète Urgence), Il est reconnu par l’Etat. Son objectif est de préparer les jeunes apprentis au Certificat de Qualification Professionnelle.

La formation allie pratique dans un atelier et formation au Centre. Les élèves passent quatre jours par semaine au Centre et un jour par semaine en atelier du mois de février à début décembre (soit 32 semaines de travail sans compter 4 semaines de vacances) puis le reste du temps en atelier.

Elle s’adresse aux apprentis de 14 à 30 ans qui sont sous contrat auprès d’artisans. Les Centres publics qui préparent également à la formation au Certificat, reçoivent en général les jeunes qui ont terminé leur enseignement primaire. Le Centre de Natitingou est lui ouvert aux jeunes de niveau Cours moyen qui ont ensuite arrêté l’école. Vingt apprenties coiffeuses sont formées dans le Centre chaque année. La formation peut durer de un à trois ans, selon le résultat des candidats au test d’admission. Les apprenties contribuent à hauteur de 13 000 FCFA par an (20 euros), le reste des frais étant pris en charge par le Fonds national de développement de la formation professionnelle.

En plus de la préparation au Certificat, le centre ouvre des formations en bureautique aux diplômés sans emplois et aux jeunes déscolarisés, toujours avec l’aide du Fonds national de développement de la formation professionnelle : 10 personnes sont initiées à l’informatique chaque année.

Le Centre est aussi reconnu comme pour la formation professionnelle continue des coiffeurs déjà installés et organise des formations selon les demandes reçues.
Le Centre est animé par la Directrice et six personnes : quatre professeurs contractuels et deux formatrices en coiffure. Pour la bureautique, le Centre sollicite des prestataires extérieurs. Le budget 2013 est estimé à 3 500 000 Fcfa (5340 euros).

Apprendre aux jeunes filles apprenties coiffeuses à lire, écrire et compter en français.

La moitié des béninois de plus de 15 ans ne sait pas lire ni écrire. Si aujourd’hui le taux de scolarisation des enfants approche les 95%, il était de 60% pour la génération précédente (1990). De plus les conditions d’enseignement ne sont pas favorables et à la fin du CM2, on estime que seulement un tiers des élèves sait lire et écrire.

Le Centre de Formation des Arts de la Coiffure accueille des jeunes apprenties qui préparent le Certificat de qualification professionnelle. Elles ont arrêté l’école au Cours moyen. Par contre, le Certificat inclut des tests de français. De plus, elles auront ensuite besoin, quand elles travailleront comme coiffeuses du français pour communiquer avec les clients des autres groupes socioculturels, pour remplir les documents administratifs ou encore pour comprendre les étiquettes des produits qu’elles utilisent, et également du calcul pour faire leurs comptes.

Le Centre n’a pas les moyens de leur proposer des cours d’alphabétisation.

Le/la volontaire devra reprendre les bases des jeunes filles en français et les aider à parler, lire, écrire et compter. Il/Elle devra axer sa formation sur le vocabulaire professionnel de leur métier de coiffeuse et de la relation client, et plus précisément
- échanger avec le client et prendre un RDV
- comprendre les étiquettes des produits qu’elles utilisent
- marquer leurs dépenses et leurs recettes grâce à des calculs simples
Ainsi le/la volontaire contribuera à préparer les jeunes apprenties au Certificat de Qualification Professionnelle. En effet l’examen est en français (langue officielle du Bénin) et comprend des exercices pour tester leur compréhension du français.

Pour vous aider dans la préparation de votre mission, vous pouvez contacter le réseau Compétences Solidaires.

Nom des bénéficiaires : Apprenties coiffeuses du Centre de Formation des Arts de la Coiffure de Natitingou

Nombre de participants : 10

Niveau des participants

Leur niveau d’étude est l’école primaire (le français n’est pas leur langue maternelle ; elles parlent la langue de leur groupe socioculturel. Mais le français est la langue officielle du Bénin. C’est donc la langue de l’éducation et de l’administration. Elles ont des difficultés en français : certaines ne savent pas écrire leur nom.

Les jeunes sélectionnées pour la mission sont celles qui ont le plus de difficultés en français.

Elles ont entre 12 et 26 ans.

Formation des participants

Elles sont inscrites au Centre de Natitingou et travaillent comme apprentis au sein de salons de coiffure.

Il y a deux groupes : un le matin et l'autre l'après midi.

Lieu de mission : Natitingou

Aéroport / Lieu d'arrivée : Cotonou [cadjehoun]

Transfert sur le lieu de mission

Le/la volontaire devra partir de France le dimanche. Arrivé(e) le soir, il/elle sera accueilli(e) par un membre de l'association Actions & Développement et accompagné(e) à l'hôtel pour une première nuit à Cotonou. Avec le représentant d’Actions & Développement, il/elle part vers Natitingou, le lieu de mission, le lundi en bus le matin. Le trajet dure 10 /11h. Le trajet de bus retour se fait, toujours accompagné, le dernier samedi. Le/la volontaire pourra le dimanche visiter Cotonou ou ses environs.

Condition d'hébergement et d'intendance

Le/la volontaire est hébergé à l’hôtel Palais Somba (chambre et salle de bain individuelle, moustiquaire disponible) où il/elle prendra ses repas matin, midi et soir.
Les déplacements du lieu d’hébergement au lieu de mission se feront en taxi moto (le chauffeur sera recommandé par le partenaire). Le port du casque est obligatoire.

Moyens mis en œuvre

La formation a lieu dans la salle de formation du Centre de Formation des Arts de la Coiffure de Natitingou (quartier Boriyouré).

Le/la volontaire peut utiliser le matériel du centre : le tableau à craie, des cahiers, des ardoises et des syllabaires (syllabaire « Mamadou et Binéta » présents en trois exemplaires

Organisation

La mission peut avoir lieu à tout moment de l’année pendant la formation c'est-à-dire de février à fin novembre.
Elle se déroule de 9h à 12h puis de 15h à 18h.

Pendant la mission, le matin sera réservé à l’alphabétisation et l’après midi aux cours habituels en coiffure.

Remarques

Pour toute inscription à compter du 1er janvier 2017, un extrait de casier judiciaire est exigé de la part des volontaires candidats pour ce projet qui implique un travail quotidien avec des enfants et/ou mineurs. Les démarches sont à effectuer auprès du Ministère de la Justice, par Internet, à l’adresse suivante : https://www.cjn.justice.gouv.fr/cjn/b3/eje20. Planète Urgence s’engage à respecter le caractère confidentiel et strictement personnel d’un tel document.

id :

md :

cpt :