EDUCATION ET CULTURE

EDUCATION

| n°1889 | Togo |
| Amédéhoévé |

IKPALEDOU

Soutien scolaire pour les élèves de CE et CM d’Amédéhoévé

JE POSTULE

  

Capacité d'accueil par mission :

DE 1 À 2 VOLONTAIRES

L’association togolaise Ikpaledou Club d’Entraide a vu le jour en 2007. Ikpaledou signifie « mettons-nous ensemble » en Akposso qui est une langue du Togo parlée dans la région des plateaux (centre du Togo).

L’initiateur d’Ikpaledou Club Entraide, M. Kenkou Kossi, est un entrepreneur qui dès 2004 avait décidé de prendre en charge les frais de scolarité ou les fournitures scolaires de 11 élèves défavorisés d’Atakpamé (ville à 200 km au Nord de Lomé) et de leur rendre régulièrement visite pour suivre leurs progrès. Elle est reconnue comme ONG intervenant dans l’éducation par l’Etat depuis 2013.

Il décide en 2007 de structurer son action et rassemble un collectif regroupant des amis et des parents proches solidaires : c’est ainsi que Ikpaledou Club d’Entraide voit le jour. Elle intervient en particulier dans cinq villages qui comptent de 250 à 2 000 habitants et dont l’activité principale est l’agriculture : Aféyé Kpota, Nyilé, Glélou, dans la commune d’Atakpamé (ville d’origine du fondateur de l’association), dans la région des plateaux, à Amédéhoevé dans la préfecture des lacs (à 35 km de Lomé) et à Agoè dans la préfecture du Golfe (en périphérie nord de Lomé).

L’objectif d’Ikpaledou est de faciliter l’accès des jeunes à l’éducation et à la formation professionnelle. Depuis sa création, 50 jeunes et adultes ont reçu des cours d’alphabétisation et environ 800 élèves des écoles primaires ont bénéficié d’aides financières ou matérielles pour l’achat des fournitures scolaires ou l’accès à une formation professionnelle ou des cours de soutien scolaire, grâce à son équipe d’enseignants et d’étudiants volontaires. Actuellement 300 enfants sont soutenus.

En complément l’association organise pour les jeunes des sessions d’information sur l’environnement ou la santé.

Pour information, seuls 57% des adultes (plus de 15 ans) sont alphabètes au Togo selon les statistiques de l’Organisation des Nations Unies pour l’Enfance). Ce taux devrait augmenter : en effet 94% des enfants vont désormais à l’école primaire. L’enjeu est de faire en sorte que la scolarisation leur permettre d’acquérir les connaissances nécessaires pour lire, écrire et calculer.

Le budget de l’association est alimenté par les voyages du tourisme solidaire qu’elle organise (séjour en famille d’accueil) et des dons de ses membres. En 2013, son budget était d’environ 8 000€. Un seul voyage solidaire a été organisé. Son équipe inclut 12 bénévoles actifs.

Aider les élèves sélectionnés de CE et de CM à mieux lire, parler et écrire en français (langue officielle du Togo) par un soutien scolaire personnalisé

Amédéhoévé est un village de 780 habitants situé au bord du lac Togo, dans la zone côtière, à 35 km de Lomé. Ikpaledou y intervient depuis 2008 : elle donne des fournitures scolaires aux enfants orphelins ou démunis et leur rend visite pour suivre leur évolution au cours de l’année scolaire. L’association a ciblé ce village parce qu’il manque de terres cultivables et que beaucoup d’adultes sont partis (à la recherche d’un travail notamment), confiants leurs enfants à un tuteur (grand-mères, tantes et oncles) qui n’ont pas toujours les ressources nécessaires.

L’école d’Amédéhoévé compte sept classes de la maternelle au CM2. Depuis la rentrée d’octobre 2013, elle accueille 418 élève répartis ainsi : 36 en maternelle, 86 en cours préparatoire CP 1 et 72 au niveau 2, 71 en cours élémentaire CE 1 et 64 au niveau 2 et 62 en cours moyen CM 1 et 63 au niveau 2. Son premier problème reste ainsi le sureffectif : dans ces conditions les élèves qui n’arrivent pas à suivre ne peuvent pas être associés à la classe et ne progressent pas. Les résultats aux examens en témoignent : seuls 45% sont passés en classe supérieure à la fin de l’année scolaire 2012-2013 (ce qui contribue au sureffectif des classes). Seuls 69% des CM2 ont réussi le certificat de fin d’étude. Le taux d’abandon est très faible : environ 1%.

Pendant l’année, Ikpaledou paie les instituteurs de l’école pour qu’ils donnent aux élèves en difficulté des cours de soutien scolaire les mercredis et samedis. Ikpaledou fait aussi des dons de matériel didactique à l’école. Plus précisément, les familles de 79 élèves reçoivent des dons et parmi eux, 38 élèves participent aux cours « de répétition » (soutien scolaire) à Amedohoevé.

Ikpaledou souhaiterait organiser pour les élèves des cours élémentaires et moyens les plus en difficultés (notamment ceux qui redoublent) des missions de soutien scolaire pendant les vacances scolaires.

Le français est la langue officielle du Togo. C’est donc la langue de l’administration et de l'enseignement. Pourtant seul un tiers de la population est francophone ; les langues les plus parlées sont l'éwé et le kabiyé, le mina (dialecte d'éwé parlé à Lomé), le mobaa, le tem et le peul. On compte en tout environ 45 langues ou dialectes.
Il s'agira donc plus particulièrement :
- d'aider les enfants à mieux parler français, clé pour une scolarité réussie, le français étant la langue de l’école et de l’administration,
- de revoir le calcul avec les enfants (additions, soustractions, multiplications simples)
- de mettre en place un travail de suivi individualisé des élèves à travers des activités de lecture, d’écriture, d’expression écrite et de communication orale.
La mission du/de la volontaire permettra aux élèves les plus en difficultés de profiter des vacances pour améliorer leur niveau et de rejoindre l’école après les vacances plus sereinement.
Les élèves ont trois examens chaque année : avant Noël, avant Pâques et avant les grandes vacances (c’est cette évaluation qui permet aux élèves de monter en classe supérieur).

Nom des bénéficiaires : Les élèves de CE et CM de l’école publique d’Amédéhoévé

Nombre de participants : 10

Niveau des participants

Chaque volontaire travaillera avec un groupe de 10 enfants d’une même classe (CE1, CE2, CM1 ou CM2). Ils ont entre 8 et 14 ans.

Ainsi 40 élèves seront inclus dans le programme.

Les élèves sont orientés par l’instituteur en fonction de leur niveau en français et de leurs notes : ils sont ceux qui connaissent le plus de difficultés.
Les instituteurs s’assurent que les élèves et leurs parents sont au courant de l’existence de ce programme. Ikpaledou ensuite rencontre les enfants sélectionnés et leurs parents avant l’arrivée des volontaires. En effet les enfants ne sont pas forcément ceux qu’Ikpaledou soutient. Le seul critère de sélection est leur note à la dernière évaluation et leur motivation à intégrer le programme.

Formation des participants

Leur niveau correspond à un niveau grande section/CP ou CE1 français : les enfants ne connaissent pas bien l’alphabet (dans le désordre) et commencent à déchiffrer des textes courts.
Chaque groupe d’enfants suivra deux missions ou une mission d’un mois lors des vacances scolaires.

Lieu de mission : Amédéhoévé

Aéroport / Lieu d'arrivée : Lome [tokoin]

Transfert sur le lieu de mission

Le/la volontaire devra partir de France le dimanche. Arrivé(e) le soir à Lomé, il/elle sera accueilli(e) par un membre d’Ikpaledou et accompagné(e) pour la première nuit chez l’habitant à Lomé. Le transfert à Amédéhoévé se fait le lundi matin et dure moins d’une heure (voiture privée).

Condition d'hébergement et d'intendance

Le/la volontaire est hébergé dans une maison des volontaires qui est dans le village même (chambre et salle de bain individuelle, moustiquaire disponible). Il/elle y prend ses repas matin, midi et soir. Le village n’est pas relié au réseau électrique mais ponctuellement un groupe électrogène est allumé. Il/elle y prend ses repas.
La maison des volontaires en revanche dispose de l'électricité (système "araignée"...).
Pendant la formation le/la volontaire se déplacera à pied. Si un trajet en taxi-moto est nécessaire, l’ONG mettra à la disposition du volontaire un casque de moto (le port du casque est obligatoire).

Moyens mis en œuvre

La formation a lieu au sein de l’école publique d’Amédéhoévé. Elle se déroulera dans une salle de cours où on trouve un tableau-ardoise et des craies.

Le bon déroulement de la mission des volontaires est assuré par la présence de représentants d’Ikpaledou dans le village. En complément, une équipe d’Ikpaledou se rend au village deux ou trois fois par mois pour rencontrer et suivre l’évolution des enfants. (les instituteurs sont en vacances).

Les enfants ont une craie, une ardoise, un cahier, un stylo.

Quatre volontaires peuvent venir en même temps : un par classe (CE1, CE2, CM1 et CM2).

Le/la volontaire aura à sa disposition une enveloppe de 30€ (frais input). Cette enveloppe lui permettra d’acheter des livres et le petit matériel strictement nécessaire à sa mission. A la fin de la mission, le matériel et les livres acquis par les volontaires avec le frais input seront remis à l’association.

Les livres seront conservés dans la bibliothèque de l'association à Lomé et mis à disposition des enfants qui y suivent les "cours de répétition". En effet, il n'y a pas de bibliothèque dans le village.

Organisation

La mission peut avoir lieu pendant les vacances scolaires. Elle se déroule de 8h à 12h.

Deux après midis sont retenus pour animer un atelier de lecture : mardi et vendredi, de 16h à 17h.

L’après midi les volontaires pourront préparer les cours du lendemain. Ikpaledou souhaiterait également les associer à la préparation d’une session de sensibilisation sur l’importance de l’école qui sera donnée pour les parents d’élèves au mois de septembre en leur demandant selon eux quel message faire passer et comment le faire passer.

Les missions sont de 2 semaines pour les vacances courtes et de 2 à 4 semaines pendant les grandes vacances. Il faut au moins que deux volontaires soient inscrits pour que la mission soit validée.

Remarques

La candidature de le/la volontaire est validée après réception du CV et de la lettre de motivation.

Pour toute inscription à compter du 1er janvier 2017, un extrait de casier judiciaire est exigé de la part des volontaires candidats pour ce projet qui implique un travail quotidien avec des enfants et/ou mineurs. Les démarches sont à effectuer auprès du Ministère de la Justice, par Internet, à l’adresse suivante : https://www.cjn.justice.gouv.fr/cjn/b3/eje20. Planète Urgence s’engage à respecter le caractère confidentiel et strictement personnel d’un tel document.

id :

md :

cpt :