Témoignages et rapports de volontaires

Au retour de leur mission de Congé Solidaire, tous les volontaires remplissent un rapport de mission.Un indice de satisfaction des volontaires1 de 4,7/5 en 2016.

Sahra est partie en Équateur (Loreto)
du 16/09/2018 au 30/09/2018 sur le projet n°2025 (Biodiversité)

Les conditions de vie vont de pair avec la mission et nous permette de faire abstraction de notre train de vie habituel pour se centrer sur la nature.

Comme pour les personnes avant moi, lors de la préparation pour la mission, le plus compliqué a été la valise !!
Nous avons eu un temps clément avec quelques jours de pluie (principalement la nuit). Il a fait humide rendant le séchage de vêtement assez long. Voici la liste concernant ma valise :

Randonnée :
2 pantalons type randonnée
2 t-shirt manche longue
2 t-shirt manche courte
Une pair de chaussette par jour pour les randonnées car avec les bottes et le temps de séchage, vaut mieux être au propre)

Camps :
2 leggings
2 t-shirt
2 pulls
1 gilet
1 pair de tongue (douche)
1 pair de sandale (qui peut être portée avec des chaussettes !)

Equipement :
Lampe frontale (pratique pour les transects de nuit et le déplacement sur le camps)
Lampe torche (en complément)
Jumelle (idéal pour voir les animaux pendant la randonnée)
Piles (pour les lampes, prévoir un voir deux paquets)

Lors de la formation, Katia a été une mine d'information et nous as permis de bien cerner les choses dont nous pouvions avoir besoin.


Gilles est parti en Équateur (Loreto)
du 16/09/2018 au 30/09/2018 sur le projet n°2025 (Biodiversité)

Nous n'avons pas eu de pluie pendant plusieurs jours, cela était agréable, mais pour éviter la pénurie d'eau, nous (les garçons) avons été obligés d'aller nous laver dans la cascade à proximité du camp, seulement sur une seule journée car dans la nuit grosse averse. Nous sommes aller récupérer et remplacer des caméras trap. Nous avons également nettoyés certains chemins (feuilles). Au retour sur Quito, Thierry nous a proposé de visiter un volcan le samedi. Si possible à faire car les paysages sont magnifiques.

Thomas est parti en Équateur (Loreto)
du 16/09/2018 au 30/09/2018 sur le projet n°2025 (Biodiversité)

Les conditions de vie et de travail ont été conformes avec les informations que j'ai pu avoir avant de partir (lecture des rapports, formation à planète urgence, échanges avec Kathia (responsable de mission, etc...)

Nous sommes partis du 15 septembre 2018 au 01 octobre 2018. Ces 15 jours se situent en pleine saison sèche. Par conséquent nous avons eu très peu de pluie. Cela facile les sorties en transect (nous restons au sec, plus agréable, plus facile pour voir des mammifères et des traces au sol). Pas besoin d'être un sportif de haut niveau mais un minimum de condition physique sera un plus pour vous.

Question vestimentaire, prévoyez au moins 4 pantalons. Nous marchons beaucoup (entre 10 et 12 Kms par jour). Il y a pas mal de boues et vous risquez de glisser voire de tomber souvent. Les vêtements sont souvent sales ou humides à cause du taux d'humidité (entre 70 et 100% d'humidité). Prenez essentiellement des vêtements en synthétique qui sèchent très rapidement. Pas mal de pair de chaussettes également. Vous avez la possibilité de faire laver votre linge par Nancy une fois par semaine. Il y a également la possibilité d'étendre son linge au camp de base (cintres, étendages, ect...) Pensez à prendre une tenue propre pour les moments où vous êtes au campement et pour votre retour en avion.

On s'habitue très vite à la douche froide, surtout après avoir faire 7h de marche dans la forêt amazonienne. La température se situe entre 20 et 25°C. Un duvet léger suffit pour ne pas avoir froid la nuit. La journée il fait très chaud dû à l'humidité. On transpire pas mal lors des transects de jour.

La réserve se situant à environ 1100 mètres d'altitude, il n'y a pas trop de moustiques. Pensez quand même à prendre un répulsif au cas où, surtout pour les abeilles (très petites et qui ne piquent pas) mais qui se posent sur vous, en nombre lorsqu'il fait chaud.

Prenez une paire de jumelles de préférence légère afin de pouvoir les mettre facilement dans votre sac lors des transects de jour.

Prenez également une lampe frontale ainsi qu'une lampe torche pour les transects de nuit. La lampe torche vous permettra de chercher les amphibiens et les reptiles de manière plus précise.

N'ayez pas trop d’apriori ni d’appréhension et allez y à fond. L'expérience vaut le détour. Nous avons eu la chance de voir des singes, des oiseaux tropicaux , des grenouilles étonnantes, des serpents colorés et des insectes en tout genre... Et si vous avez peur des araignées, accrochez-vous, on y rencontre des tarentules aussi grosses que mes mains et croyez moi, les miennes ne sont pas petites...


Amandine est partie en Équateur (Loreto)
du 16/09/2018 au 30/09/2018 sur le projet n°2025 (Biodiversité)

Ce séjour a été une expérience humaine incroyable et a satisfait l'ensemble des attentes que j'avais.

Concernant les conditions de vie sur place, nous avons eu "la chance" de tomber sur la période la plus sèche qui n'était pas arrivée depuis des années.
Le beau temps nous a donc permis de supporter l'humidité ambiante beaucoup plus facilement (possibilité d'utiliser les téléphones pour faire les photos, les habits ont pu sécher plutôt rapidement, etc.), et de rendre les transects sous le soleil beaucoup plus agréables et les douches froides bien plus faciles à appréhender. Toutefois ne surtout pas oublier les panchos de pluie.

Concernant les repas il y a une habitante d'un village voisin qui vient faire à manger le midi, ce qui est vraiment appréciable. Tout était vraiment très bon et ça nous a permis de tester quelques recettes typiques.

Par rapport au rythme des journées, il faut prévoir de marcher une dizaine de kilomètres par jour, tous les jours, sur des terrains très accidentés, mieux vaut être en bonne condition physique.

Mieux vaut également apprécier la vie en communauté, même si le rythme sur place laisse aussi du temps pour se retrouver seuls grâce au calme des transects et aux moments de repos l'après-midi.

Eric est parti au Bénin (Tanguiéta)
du 26/08/2018 au 09/09/2018 sur le projet n°445 (Bureautique)

Word

Premier jour
Contenu du cours :
- Ice breaker et attente des participants
- Présentation et ouverture de l’ordinateur
- Familiarisation avec la souris (clic gauche de sélection et droit d’options, Le drag and Drop)
- Le bureau, le menu démarrer, et les icones
- Création d’un nouveau fichier à leur nom
- Présentation des fenêtres
Remarques : Aucun d’entre n’a déjà touché à un ordinateur. L’une des participantes à plus de mal que les autres. Il faut passer plus souvent derrière elle. Je décide de placer le meilleur élève à côté d’elle pour l’aider.

Deuxième jour
Contenu du cours :
- Reprise des éléments vus la veille
- Premier mail tapé avec convention
- Outil de correction automatique
- Exercice d’écriture de texte
- Raccourci clavier (ctrl I/G/U/C/V/X/Z et alt F4) tout est aussi accessible par le clic d’option
Remarques : Ils comprennent très vite, nous faisons beaucoup d’exercices, mais nous en ferons encore beaucoup plus pour les habitués aux raccourcis.

Troisième jour
Contenu du cours :
- Reprise des éléments vu la veille
- Rappel d’orthographe/grammaire/syntaxe pour les fautes communes
- Arborescence des fichiers dans l’ordinateur
- Mise en forme simple du texte (couleur/souligné/surligné/police/taille du texte)
- Sauvegarde dans un fichier

Remarques : Après une série d’exercices simple pour leur introduire à chacune des fonctionnalités, je leur ai proposé d’être curieux et créatifs en leur permettant de décorer eux-mêmes leurs textes en utilisant toutes les fonctionnalités. Tout le monde s’est prêté au jeu.


Quatrième jour
Contenu du cours :
- Reprise des éléments vu la veille
- Création d’un petit rapport (page de garde/table des matières/titre)
- Découverte de l’onglet insertion

Remarques : j’ai pris l’habitude de leur dicter un mail à chaque début et fin de séance. Cela permet de faire un rappel d’orthographe/grammaire/syntaxe pour les fautes usuelles et cela les habitue au clavier. Cependant trois d’entre eux ont du mal à suivre la diction orale. A la place, je leur fais recopier un paragraphe de livres (je les emprunte dans la bibliothèque de l’association). Bien que simple, l’exercice de copie fonctionne vraiment bien et je vois de net progrès dans leur aisance au clavier.

Cinquième jour
Contenu du cours :
- Reprise de tous les éléments vus depuis le début de la formation
- Reformulation des attentes
- Introduction aux tableaux
- Edition non guidée d’un rapport de leur formation (!!!)

Remarques : Une absente (malade), un autre apprenant ne se sentait pas bien, mais était venu malgré tout à la formation. A la pause, il a eu des vomissements et je l’ai évidemment renvoyé chez lui pour qu’il se repose.
Les connaissances des premières semaines semblent être en majeur partie acquises. La reformulation des attentes a très bien marché. Ils avaient une idée nette et précise de ce qu’ils souhaiteraient apprendre pendant le reste du temps de la formation.
Le but d’aujourd’hui était de combler les lacunes dans un exercice où rien n’était nouveau, si ce n’était un tableau que je leur ai chacun aidé à faire. Ça a été très dur ; ils étaient moins attentifs et semblaient tous fatigués (retour de Week end sans doute).
Pour la première fois, j’ai senti une réelle frustration et un agacement profond. J’ai pris sur moi et je leur ai réexpliquer plusieurs fois tout ce qu’ils n’avaient pas compris.
Ce qui m’a inquiété, c’est qu’ils savaient tous faire les manipulations, mais que c’était sur la partie adaptabilité et créativité qu’ils avaient du mal.

Sixième jour
Contenu du cours :
- Reprise des éléments vu la veille
- Théorie du CV
- Entretien léger avec chaque participant
- Rédaction CV sans mise en page
Remarques : Toujours la même absente pour motif de maladie, l’autre apprenant allait mieux. Trois coupures de courant, une au début du cours et deux pendant. Nous avons travaillé sur papiers.
Le cours c’est très bien passé, et je pense que le fait de discuter avec eux de leurs vies respectives pour en extraire « la moelle » de leur CV, m’a permis de comprendre beaucoup sur les différentes personnalités et comportements de chacun. Le fait d’extraire du positif de leurs expériences a aussi participé à rendre l’ambiance sympathique et drôle.

Septième Jour
Contenu du cours :
- Fin rédaction sans mise en page
- Rédaction CV avec mise en page
Remarques : L’absente est revenue, elle avait dû aller à l’hôpital à cause du paludisme. Nous avons pu tout reprendre et terminer le CV. Petit problème en voulant récupérer les CV avec une clé usb (les ordinateurs ne sont pas connectés à internet). La clé était fichue au bout de 4 ordinateurs tant il y avait de virus. La clé était inaccessible, impossible à formater et bourrée de fichier virus. Je pourrais la nettoyer avec mon ordinateur, mais je ne préfère pas tenter le diable. Il va falloir que je trouve un autre moyen pour récupérer les CV.

Jour huit :
- Lettre de motivation
- Entretien d’embauche
Remarques : Le cours se passe dans une très bonne ambiance. Hélas je vais devoir prendre en photo les CV et les retaper à la main.

Jour neuf :
- Fin lettre de motivation
- Fin entretien d’embauche
- Pot pourrie de fonction spécifique/avancé Word
- Tour des impressions sur la formation
Remarques : Dernier cours après un pot-pourri ; tout le monde joue un peu avec le logiciel et me montre de quoi ils sont capables à présent. La séance se termine sur les impressions sur la formation de chacun qui se transforme vite à ma grande gène, en tour de remerciement.

Excel
Premier jour :
Contenu du cours :
- Ice breaker et attente des participants
- Dicté sur Word de deux mails conventionnels pour évaluer les niveaux
- Ouverture d’Excel
- Copie auto et déplacement de contenu de cellule
- Premier calcul simple
- Premier tableau simple

Remarques : Un absent, je le reporte à David. Déjà un écart de niveau sur Word et en orthographe, il ne commence pas tous avec les mêmes bases. La plupart ont besoin aussi d’être formé aussi sur Word. Je scinde donc les 3h pour faire un peu de Word pour consolider les acquis puis un peu d’Excel. Une des participantes est venue avec son enfant en bas âge, il lui arrivait d’être bruyant et surtout très demandeur de sa mère ce qui l’empêchait de se concentrer. J’en ai parlé à David en lui disant que je pensais vraiment qu’elle ne pouvait pas bien suivre la formation en tenant son enfant à bout de bras (ce qui était littéralement le cas). Il avait l’air énervé du fait qu’elle soit venue avec son enfant malgré ses mises en garde, je lui ai donc précisé que je ne voulais pas qu’il lui retire le droit d’accéder à la formation sous ce motif. Le lendemain elle est venue sans et s’est révélée très bonne élève.

Deuxième jour :
Contenu du cours :
- Reprise des éléments vu la veille
- Introduction aux formules plus avancées (sans adressage pour le moment)
- Liste automatique
Remarques : Plus c’est compliqué, plus ils sont captivés. Les formules ont pris plus de temps que ce que je n’aurais pensé, tous n’ont pas le même esprit mathématique. Tout le monde a participé ; ils ont l’air d’avoir beaucoup apprécié la séance. Certains veulent travailler chez eux ou au cyber, mais n’ont pas accès à Word qui est payant. Je leur promets une introduction à Open office en fin de semaine.

Troisième jour :
Contenu du cours :
- Reprise des éléments vu la veille
- Rappel orthographe et de grammaire
- Rappel de multiples fonctionnalités sur Word (mise en forme disponible aussi sur Excel)
- Introduction formules avec adressage
- Référence absolue et relative

Remarques : J’ai proposé des exercices la veille à faire à la maison pour ceux qui avait le plus de difficultés ce qui leur a permis de solidifier leur compréhension des formules.
Le rappel d’orthographe grammaire/ syntaxe était plus sommaire qu’en Word, car ils faisaient moins de fautes de convention. La référence absolue a été un gros morceau pour tout le monde. Je suis passé à chacun des 7 postes pendant l’exercice pour leur ré- expliquer et faire la manipulation avec eux ; avec beaucoup de patience c’est fini par rentrer.

Quatrième jour
Contenu du cours :
- Reprise des éléments vu la veille
- Rappel de fonctionnalité Word (avancé)
- Introduction à la comptabilité
Remarques : J’ai utilisé ce cours (dernier avant le we) pour revoir toutes les notions qui avaient posé un problème. Le but était de ne pas voir trop de choses nouvelles avant de se quitter pour deux jours et de vraiment solidifier les acquis. Finalement les notions de comptabilité ont pris un peu plus de temps que prévu et je n’ai pas eu le temps de leur montrer Open Office.

Cinquième jour :
Contenu du cours :
- Reprise de tous les éléments vus depuis le début de la formation
- Reformulation des attentes (échec)
- Fonction somme/SI
- Approfondissement en comptabilité
Remarques : Pour ce qui ai de la reformulation des attentes aucuns n’avaient d’attentes particulières si ce n’était d’approfondir leurs apprentissages. Les mathématiques posent un réel problème pour certains. Or Excel demande au préalable une base peu avancé mais solide dans ce domaine. Il est difficile d’avancer sur de nouvelles fonctionnalités d’Excel car ils ne les comprennent pas sans un retour aux mathématiques papier. Par opposition le groupe à une réelle soif de connaissance qui force la persévérance.
NB : C’est un véritable challenge car quand ils ne comprennent je me dis que j’ai échoué. Je me creuse donc à chercher différente manière d’expliquer pour qu’ils comprennent. Je ne lâche jamais l’affaire et ça finit toujours par rentrer. Même si c’est parfois long usant ou frustrant (ou les trois) on finit toujours par y arriver, et ceux en grande partie grâce à leurs curiosités sans faille.

Sixième jour :
Contenu du cours :
- Reprise des éléments vu la veille
- Théorie du CV
- Entretien léger avec chaque participant
- Rédaction CV sans mise en page

Remarques : Vu que les élèves du cours Excel sont plus rapides à la rédaction sur Word (car ils le maitrisent), je voulais réserver la rédaction du CV pour plus tard. Cependant grosse coupure de courant alors que nous commencions à travailler sur Excel. Ne pouvant pas avancer sans le logiciel j’ai pris l’initiative de consacré la séance au CV.
Le plus jeune apprenant et le moins attentif s’est beaucoup agité avec sa voisine pendant que je réalisais les entretiens (pendant ce temps les autres devaient rédiger leur CV). Au bout de la deuxième remarque, j’ai dû pour la première fois reprendre comportement, ce qui a jeté un léger froid sur la séance qui jusque-là était assez légère. Ils se sont remis au travail et je suis passé faire des corrections et tout est revenu dans l’ordre.

Septième jour :
Contenu du cours :
- Fin rédaction sans mise en page
- Rédaction CV avec mise en page
- Fonction Recherche

Remarques : Il ne faut pas avoir peur de répéter beaucoup les exercices plutôt que de vouloir avancer sur de nouvelles connaissances. Ce qui paraissait acquis il y a peu, se révèle parfois avoir été compris avec la mauvaise logique ou sur une base peu solide. Multiplier les exercices sur la même notion permet de renforcer les fondations (évident mais important).

Huitième jour :
- Tableau
- Filtre
- Graphique

Remarques : Séances de clôture pour le contenu de la formation sur la partie Excel. Très attentifs, les connaissances sont solides.

Neuvième jour :
- Lettre de motivation
- Entretien d’embauche
- Tour des impressions
Remarques : Du fait de la cérémonie de remise des attestations, la séance est censée se terminer une heure plus tôt. Je propose donc de venir une heure plus tôt pour effectuer le temps habituel de formation. Tous acceptent la veille mais la moitié finie par arriver avec une heure de retard. Très bonne dernière séance. Le tour des impressions est similaire à celui de la formation Word.

Caroline est partie Grèce (Mer Méditerranée, Mer Ionienne & Mer Egée)
du 23/08/2018 au 05/09/2018 sur le projet n°2023 (Biodiversité)

Cette mission a une double qualité compte tenu de ma démarche personnelle.
En effet, outre la mission sur la recherche des microplastiques et sur l'environnement sous marin, nous avons à gérer la vie sur un voilier. cette vie impose des contraintes auxquelles je n'étais pas tout à fait préparée mais qui sont tout à fait gérables.
En effet, la vie sur un voilier est une contrainte en elle-même comparée à notre vie moderne. Nous avons à apprendre à gérer :
- l'eau : la capacité du voilier est limitée et les possibilités de recharges d'eau variables, il est donc très important de gérer cette ressource "rare" de la meilleure façon possible, d'éviter le gaspillage. L'utilisation de l'eau dans des pays moins chanceux que nous prend tout son sens et permet de réfléchir à sa propre consommation quotidienne.
- l'électricité : une prise pour charger tous les équipements alimentés par de l'énergie solaire. Nous sommes donc contraints de limiter l'utilisation d' équipements électriques alors que ceux ci se multiplient dans notre quotidien. Cette démarche permet également de mettre en exergue notre excès de consommation d'énergie pour des outils pas toujours essentiels.
- l'espace (étant au mouillage, une grande partie du temps, nous n'avons pas d'accès direct à terre et nous devons vivre en bonne entente avec notre responsable de mission et les équipiers. Ce n'était pas une difficulté. Tout le monde s'est montré de très bonne volonté. Franck nous a expliqué que les équipiers venaient avec un esprit ouvert et que l'adaptation était donc facile.

Aude est partie Grèce (Mer Méditerranée, Mer Ionienne & Mer Egée)
du 23/08/2018 au 05/09/2018 sur le projet n°2023 (Biodiversité)

condition de vie et de travail : la vie à bord d'un voilier génère de la promiscuité et l'important est de se respecter ; cela a bien fonctionné sur notre équipe et Frank est à l'écoute de nos besoins pour que nous restions en forme !
il peut y avoir des traversées de nuit, avec de la mer agitée et il faut se prémunir contre le mal de mer éventuel .
A bord, tout le monde participe à la vie quotidienne tant au niveau du rangement, ramener des vivres, et les échanges sont importants pour comprendre comment fonctionne le bateau, la vie en mer , les dangers ;
il y a toujours des imprévus en mer ( l'annexe se décroche près d'une côte rocheuse et il faut aller la récupérer , le panneau solaire se décroche , le moteur nous joue des tours donc il faut trouver une solution à bord en attendant de rejoindre la marina de Rhodes ), nous pensons mettre l'encre dans un endroit protégé du vent et nous sommes brassés toute la nuit mais il y a de belles surprises : des criques secrètes et isolées habitées par des ânes, chèvres et moutons ! profiter d'une eau bleue limpide et se réveiller avec un ban de girelles à proximité de la coque du bateau Ange de Mer...
nous nous sommes régalés de figues sucrées , de promenades dans la garrigue .
IL est toujours magique en bateau de croiser un dauphin, une tortue ou de découvrir des amphores grecques lors d'une plongée !

les conditions de travail sont adaptées à la vie sur un bateau et malgré le matériel fragile ( microscope, loupe binoculaire, filet manta,collecteur, éprouvette à pied ) nous arrivons à remplir nos fiches de calcul et observation . Frank met à disposition des livres qui permettent de comprendre la vie aquatique en méditerranée et cela permet de mieux cerner la mission et être plus pertinent dans les observations. d'anciens volontaires ont laissé des écrits et rapports sur leur missions ,cela est intéressant de se nourrir de leurs observations.
IL faut savoir que la mission peut connaitre des changements quant au lieu d'abordage car les conditions de navigation peuvent changer d'un jour à l'autre; prévoir une journée pour rejoindre l'aéroport qui est soit à Rhodes soit à Karpatos.

Delphine est partie aux Philippines (Malapascua)
du 09/08/2018 au 02/09/2018 sur le projet n°2148 (Biodiversité)

cf. commantaire au-dessus.

Expérience extraordinaire ! Je recommande à tous, c'est riche, défasant et apaisant, au retour tu ne vois pas les choses exactement de la même manière... difficile de coucher sur "le papier" cette "aventure"...

l'association me donne une impression d'auberge espagnole... entre les différentes cultures et langiues, le va et vient permanent de 15-20 personnes, je suis fan !

Les toilettes... c'est un coup à prendre :)

On a bien entendu eu quelques imprévus :
- piqure de méduse qui dure 1 semaine
- perte de palme en pleine plongée à 15 m
- dernier jour des torrents d'eau qui nous ont fait emmener toute les affaires de plongée trempées dans la valise...
- perte de mon carnet de notes (avec tout le programme et les cours de sciences) dans un bateau de pêcheur, puis ramené par un local :) le pêcheur ne l'avait pas jeté (malgré qu'il ai pris la pluie)

beaucoup d'émotion au moment du départ, cela n'était vraiement pas prévu ;)

1 Une des questions du rapport de mission demande au volontaire un "niveau de satisfaction général" sur sa mission de Congé Solidaire. A partir des réponses à cette question fermée à laquelle le volontaire peut répondre par passable, satisafaisante ou excellente, nous calculons cet indice de satisfaction.

id :

md :

cpt :