Tsunami et séisme en Indonésie : le point sur la situation

Vendredi 28 septembre, l’île des Célèbes en Indonésie a été frappée par un séisme de magnitude 7,5 suivi d’un tsunami ayant conduit à la mort de 1 944 personnes selon le dernier bilan des autorités locales (lundi 8 octobre 2018). Survenue dans la ville de Palu, cette situation est suivie de près par la délégation de Planète Urgence présente dans la ville de Samarinda, (Kalimantan oriental) sur l’île de Bornéo.

LES ACTIONS DE PLANETE URGENCE EN INDONESIE

Planète Urgence mène en partenariat avec ses partenaires locaux BIOMA et GMSS Karang Mumus, des projets de développement combinant des actions de reforestation, développement économique et renforcement de capacités des acteurs locaux. Ces projets sont localisés dans la province du Kalimantan oriental, devenue une zone tampon pour l’acheminement de l’aide humanitaire sur l’île des Célèbes (aussi appelée l’île Sulawesi).


L’IMPACT DU TSUNAMI

En tant que province la plus proche du sinistre, le Kalimantan oriental devient une zone stratégique, décrétée par le gouvernement, pour soutenir la gestion de l’aide. Avant de se rendre dans la ville de Palu, le Kalimantan oriental accueillera des navires logistiques et des groupes d’aide humanitaire de nombreux endroits aux niveaux national et international. En parallèle, la province est également désignée pour accueillir les victimes et les réfugiés du tsunami et du séisme. Certaines des victimes et des groupes de réfugiés sont d’ores et déjà arrivés et ont reçu les aides nécessaires dans la ville de Balikpapan, comme nous l’indique notre Délégué National, Yuyun Kurniawan.

Jusqu’à présent, le tsunami n’a eu aucun impact direct sur les projets de Planète Urgence, même si nos équipes sont restées en alerte suite aux violentes vagues annoncées près des côtes de l’île de Bornéo. En effet, les communautés de Muara Kembang (village où se situe le projet de reforestation avec notre partenaire BIOMA) et prenant part à nos actions, ont été évacuées par mesure de sécurité et sont désormais retournées dans leur village, après deux jours d'absence. Cette précaution a été

prise par le gouvernement local pour mettre à l’abri les habitants de la zone afin d’échapper à un

potentiel risque de tsunami qui fut pendant un temps évoqué (29 au 30 septembre 2018). Elles continuent maintenant leur travail régulier dans les activités de plantation de la mangrove.

Ces évènements tragiques ont eu une influence positive sur les populations du delta de Mahakam. Ces dernières considèrent de plus en plus l’importance de la forêt de mangrove en tant que zone tampon pour protéger leur village des phénomènes liés aux changements climatiques. Il est malheureux qu’il faille attendre qu’une catastrophe naturelle fasse des milliers de victimes pour que l’importance de tels projets soit reconnue.

 

APPEL A LA SOLIDARITE AUPRES DES ONG D’URGENCE

Bien que Planète Urgence ne soit pas un acteur de l’urgence, nous vous invitons à rester informé de la situation et du travail des associations et ONG, mais aussi à soutenir les organisations humanitaires acheminant l’aide demandée par le gouvernement indonésien.

 

Source : 0

Date de publication : 09/10/2018

id :

md :

cpt :